CLUB D EXCELLENCE

REPORTAGE FRANCE 3 ALSACE ici

9ème JOURNEE INTERCLUB

18 MARS 2017 AU PALAIS DES SPORTS

RSM - ISSY LES MOULINEAUX 5/3

RSM 2 - ASPTT STRASBOURG 4/4

RSM 3 - BOURG EN BRESSE 6/2

 

18 MARS AU PALAIS DES SPORTS MULHOUSE

 

 

Un triple ban pour deux

Comme son grand rival alsacien, l'ASPTT Strasbourg, triple championne de poule en 2011-2012, le Red Star Mulhouse alignera trois équipes cette saison dans les interclubs nationaux qui s'ouvrent ce samedi.

C'est reparti ou presque : dès samedi, les « fous » du volant embrayeront la première. Comme l'an passé, onze équipes alsaciennes prendront place sur la ligne de départ des interclubs nationaux. Pour la première fois, deux clubs régionaux en aligneront trois chacun : l'ASPTT Strasbourg, triple championne de poule 2011-2012 en Top 12, N2 et N3 - un exploit sans précédent -, et le Red Star Mulhouse qui sera lui aussi représenté à ces trois niveaux en 2012-2013. Du jamais vu dans son histoire.

Au printemps, le RSM 2, champion de la poule 5 de N3, s'est en effet offert une accession en N2 qu'il lorgnait depuis un moment. Il a ainsi permis à l'équipe 3, championne d'Alsace, de monter en N3.

A tout seigneur, tout honneur : médaillée de bronze du Top 12 lors de la phase finale de Rochefort en mai (1), l'ASPTTS, invaincue en saison régulière (9 victoires, 1 nul), a misé sur la stabilité. Seul l'un de ses deux étrangers, l'Anglais Matthew Honey, s'est effacé cet été, remplacé par l'Ukrainien Valeriy Atrashchenkov (56e mondial en simple et 33e en mixte). Ce dernier alternera avec le Polonais Adam Cwalina, déjà postier l'an passé. Il manquera d'ailleurs la 1re journée ce samedi à Fos-sur-Mer où la Strasbourgeoise Sashina Vignes-Waran croisera la néo-Fosséenne Stefani Stoeva (championne d'Europe cadette et 84e mondiale), prodige bulgare qu'elle a dominée lors de son récent sacre à l'Open de Belgique. « Avec Chambly (vice-champion 2012), le Lagardère Paris Racing et Mulhouse notamment, la poule est solide », juge le capitaine Julien Fuchs, « Se qualifier pour les play-offs (2) serait une grosse satisfaction. » Pas question, donc, de briguer la succession d'Issy-les-Moulineaux qui a récupéré son titre - le 13e - à Rochefort. Du moins pour l'instant.
Le Red Star changede capitaine

Au Red Star (3e de sa poule en 2011 et 2012), l'intersaison a été plus agitée. Le capitaine Peter Armstead a pris du recul. Il coachera désormais l'équipe 2, remplacé par son homologue de... la 2, Christophe Grunfelder. L'effectif a perdu Sébastien Bourbon (parti travailler en Normandie) et Julie Delaune (rentrée à Maromme), mais intégré la jeune Charlie Séhier (Aix-en-Provence), pensionnaire du pôle de Strasbourg, et le « vétéran » indonésien Inoki Theopilus (Issy). « Sur le papier, l'équipe paraît un peu moins homogène », estime P. Armstead, toujours coordinateur du RSM, « Avec l'accueil du LPR au palais des sports, nous plongerons tout de suite dans le grand bain. Pour notre 4e saison en élite, l'objectif est de se maintenir. Ça vaut aussi pour nos deux autres équipes. »

Adversaires en Top 12 pour la première fois depuis trois ans, le RSM et l'ASPTTS le seront aussi en N2 (poule 4). Champion invaincu de la poule 5 de N3 (9 succès, 1 nul) et 2e des barrages d'accession chez lui, le Red Star 2 se satisferait de renouveler son bail à ce niveau. Dans cette optique, la réception de Sarreguemines s'apparente déjà à un premier tournant.

De son côté, l'ASPTTS 2, qui a retrouvé en 2012 un titre conquis en 2008 et 2009 (Ndlr : 2e en 2010 et 2011), vise de nouveau le haut de tableau. Elle ouvre chez elle face au 3e Alsacien, la Robertsau. Après son forfait général en N1 l'an passé, l'ASLR, 3e de la poule 4 de N3 en 2011-2012, repart comme prévu en N2. Avec Aurélie Léchelle, de retour après une parenthèse d'un an, le capitaine Grégory Heck encadrera une relève incarnée, entre autres, par les internationaux cadets Nathan Laemmel et Emilie Beaujean. « Nous n'avons pas recruté et restons fidèles à notre volonté de jouer avec les jeunes du cru. La moitié de nos deux équipes (Ndlr : avec celle de N3) émarge encore dans les catégories jeunes. Nous visons le maintien (3). Démarrer chez le favori, l'ASPTTS 2, nous enlève toute pression. »
S.G. (1) Pour la 4e fois, après 2001, 2003 et 2007. (2) Les deux premiers de chacune des deux poules participeront aux play-offs des 3 et 4 mai 2013 à Tours. (3) L'ASLR est interdite de montée pour les deux prochaines saisons. Le programme Top 12 poule 2 : Grande Synthe - Chambly sam. 18h, Fos-sur-Mer - ASPTT Strasbourg sam. 16h, Red Star Mulhouse - Lagardère Paris Racing sam. 16h. N2 poule 4 : Jarville - Etupes sam. 16h, ASL Robertsau - ASPTTS 2 sam. 16h, RSM 2 - Sarreguemines sam. 13h. N3 poule 7 : CEBA Strasbourg - Ostwald sam. 16h, ASLR 2 - ASPTTS 3 sam. 13h, Village-Neuf - Metz sam. 16h. N3 poule 8 : Challes-les-Eaux - Etupes 2 sam. 16h, Bourg-en-Bresse - Morteau sam. 16h, RSM 3 - Besançon sam. 13h.

 

Nos partenaires