CLUB D EXCELLENCE

REPORTAGE FRANCE 3 ALSACE ici

9ème JOURNEE INTERCLUB

18 MARS 2017 AU PALAIS DES SPORTS

RSM - ISSY LES MOULINEAUX 5/3

RSM 2 - ASPTT STRASBOURG 4/4

RSM 3 - BOURG EN BRESSE 6/2

 

18 MARS AU PALAIS DES SPORTS MULHOUSE

 

 

Un Red Star de gala

 

Le Red Star Mulhouse aura besoin d'une Inoki Theopilus à son meilleur niveau pour accrocher Chambly. Photo Darek Szuster

 

 

Pour la 2e journée des interclubs nationaux, le club mulhousien accueille ce samedi à 16 h au Palais des sports le vice-champion de France du Top 12, Chambly. Avec l'espoir de créer la surprise et d'entretenir la dynamique née de son succès initial contre le Lagardère Paris Racing (5-3).

C'était le 17 décembre 2011. 2e de sa poule de Top 12, encore invaincu, le Red Star Mulhouse était « fessé » chez lui par le leader et promu, Chambly (2-6), lancé sur la route d'une finale qu'il allait perdre au mixte en or quelques mois plus tard à Rochefort contre Issy-les-Moulineaux (4-5 après avoir mené 4-2). Moins d'un an plus tard, les joueurs du nouveau capitaine Christophe Grunfelder retrouveront le vice-champion de France camblysien au Palais des sports ce samedi (16 h) pour la 2e journée 2012-2013.

Les deux clubs sont, avec l'ASPTT Strasbourg, coleaders de la poule 2 après leurs succès initiaux contre le Lagardère Paris Racing (5-3 pour le RSM) et à Grande-Synthe (7-1 pour Chambly). « C'est une affiche de prestige qu'il nous faudra respecter pour donner du plaisir à notre public », souligne le coordinateur haut-rhinois Peter Armstead, « Ce samedi, l'objectif est de décrocher les meilleurs résultats avec nos trois équipes (Ndlr : la 2 et la 3 reçoivent à 13 h Étupes 1 et 2, respectivement dans les poules 4 de N2 et 8 de N3), sachant que la tâche sera vraiment ardue pour la 1. Nous voulons entretenir la dynamique née de nos trois victoires de la première journée. Nos joueurs sont en forme. Notre recrue Inoki Theopilus a disputé - et perdu - ce week-end la finale du challenge européen de Budapest. Romain Eudeline s'est, lui, arrêté aux qualifs, non sans avoir disputé de bons matches. L'an dernier, Chambly était venu nous passer 6-2 juste avant Noël. Ce premier échec avait marqué la fin de nos espoirs. »

L'ASPTTS confrontée à une hécatombe

De son côté, l'ASPTTS accueille dès 13 h Grande-Synthe, de retour en Top 12 après un an de purgatoire en N1. « Nous serons au complet, mais ça reste un match piège », analyse le capitaine Julien Fuchs qui n'accorde qu'une importance relative à l'échec des Nordistes contre Chambly. « Nous récupérons Sashina Vignes-Waran qui vient de s'incliner en quarts à Sarrebruck. Mais Grande-Synthe a recruté trois joueurs - Mathieu Pohl, quart-de-finaliste en simple aux derniers championnats de France, Marie Batomène, internationale junior, et Stéphanie Cloarec -, compte dans ses rangs trois Hollandais et n'a plus rien à voir avec l'équipe d'il y a deux ans. Si l'on excepte Chambly que je place un peu au-dessus, la poule est homogène. Il n'y a pas deux classes d'écart entre nos joueurs et les Nordistes. »

L'ASPTTS 2, comme la 3 d'ailleurs, est confrontée à « une hécatombe », selon Julien Fuchs. « Samson Gradt-Urban, Maxime Roman, Anthony Maio et Florine Leroy étaient blessés le week-end passé. Pour l'équipe 2 (victorieuse 6-2 à la Robertsau lors de la 1re journée de la poule 4 de N2), ça va être dur contre Jarville (battu 3-5 à domicile par Étupes). »

L'ASPTTS 3 évoluera elle aussi à domicile au même horaire (16 h) face au voisin, le CEBA Strasbourg, pour un derby que le capitaine Romain Schalber prédit « compliqué. Nous aurons une équipe, disons, originale. Mais nous allons tenter de faire mieux qu'à la Robertsau 2 où, avec une équipe inédite, nous avions tout de même sorti le nul. » En face, le CEBA, qui, aux dires de son capitaine Laurent Tailfer, « est loin d'être favori », croit néanmoins en ses chances. « Nous sommes au complet, avec un Arnaud Cuntzmann qui vient de remporter le simple hommes B de notre tournoi Bad XV. Nous pouvons peut-être aller chercher un nul. »

Le 3e « larron » alsacien de la poule 4 de N2 (avec l'ASPTTS 3 et le RSM 2) abattra une carte importante à 16 h à Sarreguemines. L'ASL Robertsau se doit d'aller chercher un résultat chez des Lorrains étrillés il y a un mois au RSM 2 (8-0).

Après son nul contre l'ASPTTS 3, son équipe réserve aura le même objectif dans la poule 7 de N3 à Metz, dynamité début octobre à Village-Neuf (8-0). De son côté, le V3F ne devrait faire qu'une bouchée du repêché Ostwald qui, pour reprendre l'expression teintée d'un sourire de son juge-arbitre François Girault, se prépare « à faire acte de présence » dans le Haut-Rhin.

Stéphane Godin

 

 

 

 


 

Nos partenaires