Passe sanitaire

Depuis le 09/08, les personnes majeures désirant accéder aux équipements sportifs doivent présenter un "passe sanitaire". Cette mesure sera étendue à tous les publics de plus de 12 ans à partir de fin septembre.
Plus d'info

INTERCLUBS NATIONAUX A DOMICILE

Samedi 25/09/2021 - Palais des Sports

N2 - 13h - MULHOUSE 2 - STRASBOURG ASLR
TOP 12 - 16h - MULHOUSE - ARRAS

SAISON 2021/2022

INFOS ADHESION ICI
Reprise des entrainements : 01/09/2021 au Gymnase Ergmann

A noter
Dimanche 29 août 2021 - Tournoi de rentrée

CALENDRIER
Inscription manifestations ICI.
 

Red Star : un présent pour l'avenir

 

 

Matéo Martinez et Alix Saumier, vainqueurs samedi en mixte de Vanmaël Hériau et Audrey Fontaine (21-16 21-17), incarnent parfaitement cette jeune garde mulhousienne sur laquelle le Red Star entend s'appuyer pour jouer dans un avenir proche les premiers rôles en Top 12. Archives L'Alsace/Dariusz SZUSTER

Personne - pas même eux sans doute - n'aurait misé un kopeck sur leurs chances. Pourtant, ils l'ont fait. Sans leurs renforts anglais Nathan Robertson et hollandais Dicky Palyama, les Mulhousiens ont, samedi au Palais des Sports lors de la 9e et avant-dernière journée des interclubs nationaux, terrassé le champion d'Europe 2016 Issy-les-Moulineaux (5-3), leader de la poule 2 du Top 12 et auteur jusqu'alors d'un grand chelem (8 succès).

Assurés du titre de champion de poule et déjà qualifiés pour les play-offs, les Isséens étaient - c'est vrai - privés des soeurs bulgares Gabriela et Stefani Stoeva, finalistes malheureuses hier du double au Swiss Open de Bâle, et de l'Attenschwillerois Gaëtan Mittelheisser, en rééducation après sa blessure au pied et présent en ''simple'' spectateur. Ils ont aussi perdu la Suissesse Sabrina Jaquet, contrainte à l'abandon en simple, puis au forfait en mixte.

Mais même le président du RSM Simon Hupfel a du mal à en revenir. « Nous sommes les seuls à avoir battu cette saison les deux premiers, Issy et Aix-en-Provence. Nos jeunes, comme Vincent Ziegler, Matéo Martinez et Alix Saumier, qui était moins bien ces derniers temps, mais a gagné ses deux matches, ont eu une super attitude. C'est à la fois encourageant et riche en infos pour l'avenir que nous voulons préparer afin de franchir un nouveau palier. »

Avant la 10e et dernière journée, le RSM revient du coup à deux points d'Aix. De là à envisager de nouveau une qualification en play-offs et, donc, à rappeler Robertson et Palyama alors que ce n'était pas prévu ? « Non », rétorque S. Hupfel. « Pour nous qualifier, il faudrait un gros concours de circonstances. Or, je suis convaincu qu'Aix va assurer chez lui contre Fos. Autant laisser nos jeunes s'aguerrir. »

Dans l'autre poule (la 1), l'ASPTT Strasbourg, qui a finalement pu aligner le Russe Vladimir Malkov, a assuré l'essentiel chez la lanterne rouge désormais condamnée Aire-sur-la-Lys (succès 5-3). Le club postier récupère la 3e place.

Même chose dans la poule 1 de Nationale 1 pour Village-Neuf, net vainqueur de Cholet (6-2) pour sa dernière à domicile. « On a fait le match qu'il fallait », souligne le capitaine du Volant des 3 Frontières Daniel Phrasouvo « content de repasser au 3e rang. Nous irons à Grande-Synthe le 8 avril pour y assurer au moins le nul et défendre cette 3e place. »

L'ASPTTS 2hors de danger

En N2, le derby de la poule 1 entre le RSM 2 et l'ASPTTS 2 s'est soldé par un nul qui permet à la réserve mulhousienne de demeurer 3e et à son homologue postière de sauver sa tête, sauf cataclysme.

Enfin, en N3, l'équipe 3 du Red Star, victorieuse chez elle de Bourg-en-Bresse avec qui elle partageait la 2e place (6-2), profite du faux-pas de Mâcon à domicile contre Morteau (3-5) pour lui subtiliser le fauteuil de leader de la poule 2.

Dans la poule 1, le suspense reste entier. L'ES2B, leader, et l'ASL Robertsau, 2e, l'ont emporté 7-1, respectivement à Ostwald et face à l'ASPTTS 3. Le club cernéen garde ainsi ses 4 points d'avance avant la finale du 8 avril chez lui contre l'ASLR. « Perdre avec le bonus défensif nous suffira à conserver le 1er rang et nous qualifier pour les barrages d'accession », calcule son capitaine Alexandre Risser. « L'ASLR n'aura quant à elle pas d'autre choix que de gagner chez nous. Et largement. À nous de bien nous défendre. »

En bas de tableau, Mundolsheim a frappé un grand coup en s'imposant à Colmar (5-3) à qui il refile la lanterne rouge. Une déception pour le promu colmarien officiellement condamné à la relégation. « Nous jouerons le dernier match à fond chez une ASPTTS 3 dont la composition varie d'une rencontre à l'autre et tenterons de finir 5es pour garder un espoir de repêchage », s'efforce d'y croire encore le capitaine du COBRA Julien Robbe.

De son côté, le MBC a repris son destin en main. « À Colmar, ça s'est joué à rien », ne s'emballe pas son capitaine Stephan Bitz, « Le match aurait pu basculer d'un côté comme de l'autre. Maintenant, si nous battons Ostwald chez nous lors de la 10e journée, nous nous maintiendrons. » Pour sauver sa tête, le BCO devra, lui, décrocher le nul chez son voisin mundolsheimois.

S.G.