Abonnez-vous et assistez aux rencontres du TOP 12

Cliquez pour agrandir

INTERCLUBS NATIONAUX A DOMICILE

Samedi 05/10 2019 - Palais des Sports
N2 - 13h - MULHOUSE 2 - ASPTT STRASBOURG 2
TOP 12 - 16h - MULHOUSE - ASPTT STRASBOURG

Samedi 02/11 2019 - Palais des Sports
N2 - 13h - MULHOUSE 2 - VAL DE MORTEAU
TOP 12 - 16h - MULHOUSE - AIRE SUR LA LYS

Liste des rencontres

SAISON 2019/2020

NOUVEAU - Première inscription gratuite pour les joueuses (hors cotisation Ffbad)

INFOS ADHESION ICI
INSCRIPTION E-COTIZ ICI.

CALENDRIER
FERMETURE ERGMANN 27/09 et 29/09 - Info
Inscription manifestations ICI.

 

Merklé en finale de l'Euro

 

 

Arnaud Merklé a dû batailler trois sets face au Néerlandais Joran Kweekel avant de crier victoire, hier en demi-finale (21-11, 14-21, 21-14). Photo L'Alsace/Darek Szuster

Sandrine Pays

Assuré d'une médaille après sa victoire vendredi en quart de finale des championnats d'Europe juniors organisés jusqu'à aujourd'hui au centre sportif régional de Mulhouse, Arnaud Merklé était convaincu qu'il serait du coup beaucoup plus détendu au moment d'aborder sa demi-finale. « Mais finalement, je n'ai pas été si relax que ça », reconnaissait-il avec spontanéité hier après-midi à l'issue de sa victoire en trois sets et 47 minutes de jeu face au Néerlandais Joran Kweekel (21-11, 14-21, 21-14). « J'étais stressé parce que je ne voulais surtout pas rater l'occasion d'aller en finale. J'aurais été dégoûté si j'avais dû en rester là ! »

Très serein au moment d'entrer sur le terrain, le jeune Alsacien de 16 ans domine les débats dans un premier set à sens unique. « À ce moment-là, j'ai contrôlé le jeu et je n'ai pas laissé beaucoup de solutions à mon adversaire », commente l'intéressé. « Lorsqu'il est dans cet état d'esprit, Arnaud est au-dessus du lot », souligne Christophe Jeanjean, l'entraîneur national.

Les choses se gâtent dans la deuxième manche. L'adolescent s'énerve, sort de son match et de ses gonds et perd une partie de ses moyens alors que son vis-à-vis, lui, augmente son niveau de jeu. « Arnaud doit encore apprendre à contrôler ses émotions », poursuit l'entraîneur national en rappelant que le benjamin de l'équipe de France, surclassé junior, a deux ans de moins que les badistes les plus âgés du tournoi. « Il a commencé par s'énerver contre l'un ou l'autre juge de ligne et a fini par s'énerver pour tout et n'importe quoi. Dans ces cas-là, il faut le remettre dans le droit chemin en lui rappelant quel est son objectif. » Christophe Jeanjean et François Schmitt-Baagoe, le coach d'Arnaud Merklé au Red Star Mulhouse, ont visiblement trouvé les mots pour calmer leur protégé. « Nous lui avons dit qu'il devait être conquérant et courageux, qu'il devait reprendre la main et retourner au combat. »

« Ça fait du biende gueuler »

Le local de l'étape a suivi ces conseils à la lettre. Il a inversé la tendance dans un troisième set rondement mené. « J'ai mis la pression à mon adversaire, avec l'aide du public, et je lui ai montré que j'avais plus envie de gagner que lui », résume le vainqueur qui, très démonstratif comme à son habitude, n'a pas hésité à ponctuer chacun de ses coups gagnants par de grands cris. « Ça fait du bien de gueuler, c'est parfait pour évacuer les émotions ! »

Après avoir rencontré Léo Rossi en quart de finale, Arnaud Merklé, qui s'apprête à décrocher sa première médaille en simple hommes à ce niveau de compétition, affrontera aujourd'hui en finale un autre de ses coéquipiers chez les Bleuets, Toma Junior Popov.

Ce dernier s'est facilement débarrassé de l'Anglais David Jones (21-12, 21-18 en 34 minutes). Impressionnante de facilité depuis le début de ces championnats d'Europe juniors, la tête de série n°1 n'a pour l'instant pas perdu un seul set, compétition par équipes et tournoi individuel confondus. Il est par ailleurs le seul joueur à s'octroyer une seconde médaille puisqu'il sera également en lice dans la finale du double hommes aux côtés de Thom Gicquel, les deux compères ayant battu les Danois Daniel Lundgaard/Jesper Toft hier en demi-finale (21-14, 21-18). Il s'annonce donc comme un adversaire redoutable, d'autant qu'il a jusqu'à présent toujours battu le Mulhousien.

Mais celui-ci, tête de série n°2, est prêt à jouer crânement sa chance. « Toma Junior Popov est actuellement très fort. Il est peut-être meilleur que moi. Mais ce n'est pas toujours le meilleur qui gagne ! »