Abonnez-vous et assistez aux rencontres du TOP 12

Cliquez pour agrandir

INTERCLUBS NATIONAUX A DOMICILE

Samedi 05/10 2019 - Palais des Sports
N2 - 13h - MULHOUSE 2 - ASPTT STRASBOURG 2
TOP 12 - 16h - MULHOUSE - ASPTT STRASBOURG

Samedi 02/11 2019 - Palais des Sports
N2 - 13h - MULHOUSE 2 - VAL DE MORTEAU
TOP 12 - 16h - MULHOUSE - AIRE SUR LA LYS

Liste des rencontres

SAISON 2019/2020

NOUVEAU - Première inscription gratuite pour les joueuses (hors cotisation Ffbad)

INFOS ADHESION ICI
INSCRIPTION E-COTIZ ICI.

CALENDRIER
FERMETURE ERGMANN 27/09 et 29/09 - Info
Inscription manifestations ICI.

 

Badminton Historique !

En s'imposant 3-0 face à la Russie, l'équipe de France junior a décroché son tout premier titre européen, toutes catégories confondues, hier à Mulhouse. Un titre historique, partagé par les Alsaciens Arnaud Merklé et Thomas Baures.

 

 
L'équipe de France avec Arnaud Merklé et Thomas Baures partage son bonheur avec le public mulhousien.

Sûr de lui, le Mulhousien Arnaud Merklé annonçait la couleur, bien avant le début de la compétition européenne. Cette génération dorée, celle qui avait remporté le tournoi des Huit Nations dans la catégorie minimes, visait l'or européen et ne s'en cachait pas. Hier, elle a atteint son objectif en faisant tomber la Russie.

La clé de cette finale, les Tricolores le savaient, était de venir à bout de la redoutable paire Rodion Alimov/Alina Davletova, l'arme fatale de la Russie.

Si le premier set est serré et tourne en faveur des Russes (21-19), le duo composé de Thom Giquel et Delphine Delrue sème le doute dans le camp adverse en empochant le deuxième set 21-14.

L'exploit est en marche lorsque la France décroche une première victoire après un troisième set gagnant (21-14). « Il était très compliqué de revenir tactiquement, souligne Christophe Jeanjean, l'entraîneur national. Mais lorsqu'ils sont arrivés à enlever la vitesse pour contrôler l'avant de court, Thom et Delphine sont parvenus à prendre le dessus. » Et à lancer la France sur les bons rails.

Riche en émotions

Toma Junior Popov et Yaëlle Hoyaux ont ensuite enchaîné en simple. Ils se sont chacun octroyé une victoire 2-0. « Mais le duel a été plus compliqué que ne le révèle le score, souligne Christophe Jeanjean. Il a été physiquement dur pour Toma et mentalement éprouvant pour Yaëlle. »

Cette dernière a connu une fin de match tout en rebondissements. Dans le premier set, alors qu'elle mène 16-9, la Française se fait remonter 18-18. Un coup d'accélérateur lui permet de conclure 21-18. Scénario identique dans le deuxième set : 20-15 puis 20-19, la Russe revient et prive la Française de quatre balles de match.

La cinquième est la bonne (21-19). Explosion de joie... Yaëlle lâche sa raquette et tout le camp français la rejoint sur le terrain.

« Ils ont prouvé qu'avec beaucoup de travail et d'envie, on peut atteindre la performance, lâche avec bonheur l'entraîneur national. Le chemin est long encore jusqu'en senior, mais ce titre est une grande fierté. Il prouve aussi que tout ce que la Fédération met en place depuis dix ans porte enfin ses fruits. La formation à la française fonctionne. »

Une finale riche en émotions que les joueurs français n'ont pas pu savourer très longtemps. « Il a fallu faire redescendre tout le monde, glisse Christophe Jeanjean. Nous avions trois doubles mixtes sur le terrain hier après-midi. Il a fallu réaliser un travail mental rapide. Les joueurs ont dû très vite faire table rase du passé et repartir au combat. »

S'il a réalisé une entrée gagnante en phase de poules par équipes, Arnaud Merklé, lui aussi, entre en jeu dès aujourd'hui en individuel. Avec un premier tour qui ne s'annonce pas facile. Il rencontrera en effet le Russe Georgii Karpov, qui n'est autre que l'adversaire de Tom Popov par équipes.

« Arnaud me paraît serein et prêt. Ce ne sera pas un tour facile. On ne peut pas espérer aller loin sans difficulté, explique Christophe Jeanjean. Le Russe a déjà réalisé deux très gros matches, en demie et en finale. Arnaud, lui, est frais physiquement et mentalement. Peut-être que cela jouera à son avantage. J'ai confiance en lui pour passer ce premier tour. À lui de reproduire ce qu'il a déjà fait par le passé, à domicile en prime. » Dans cette compétition individuelle, la pépite mulhousienne nourrit des rêves d'or européen et là non plus, il ne s'en cache pas.

Émilie Jafrate