CLUB D EXCELLENCE

REPORTAGE FRANCE 3 ALSACE ici

9ème JOURNEE INTERCLUB

18 MARS 2017 AU PALAIS DES SPORTS

RSM - ISSY LES MOULINEAUX 5/3

RSM 2 - ASPTT STRASBOURG 4/4

RSM 3 - BOURG EN BRESSE 6/2

 

18 MARS AU PALAIS DES SPORTS MULHOUSE

 

 

Red Star Mulhouse II pourrait assurer sa qualification en barrages d’accession ?

Benjamin Chamblanc et le Red Star Mulhouse II pourraient assurer leur qualification en barrages d’accession s’ils confirmaient leur succès de l’aller à Village-Neuf

En allant chercher à Grenoble sa 7 e victoire lors de la 7 e des dix journées d’interclubs ce week-end, le club strasbourgeois pourrait bien composter son ticket pour les play-offs du Top 12. Dans le même temps au Palais des Sports, le Red Star Mulhouse tentera de conserver une chance face à Issy-les-Moulineaux.

 

Plus que quatre journées d’interclubs et les choses commencent doucement à se décanter. Particulièrement dans le Top 12 où la 7 e journée, programmée ce week-end, pourrait bien clarifier la situation, du moins pour la qualification aux play-offs (Ndlr : ouverts aux deux premiers de chacune des deux poules).

Des deux clubs alsaciens présents au plus haut niveau, le Red Star Mulhouse est celui dont les chances se sont singulièrement réduites ces deux dernières journées, avec autant de revers à la clef. Pour le RSM, désormais 3 e de la poule 2, à une victoire et demie du duo Issy-les-Moulineaux - Chambly, la réception des Isséens ce samedi (16 h) au Palais des Sports s’apparente à un quitte ou double. « C’est probablement notre dernière chance », ne nie pas le capitaine Peter Armstead. « Mais Issy est à mon sens l’équipe la plus forte de la poule, plus forte que Chambly lorsqu’elle est au complet. Nous sommes outsiders et je ne me fais pas trop d’illusions. Ne pas perdre devant notre public serait déjà une belle performance. »

Des sommets en cascade

En revanche, l’ASPTT Strasbourg pourrait bien, au terme de cette 7 e journée (sur 10), valider son billet pour les play-offs. Deux conditions doivent être réunies : qu’elle signe samedi (16 h) à Grenoble, dominé 7-1 à l’aller, sa 7 e victoire consécutive et qu’un peu plus tôt (13 h), Aix-en-Provence, 3 e, s’incline chez le champion 2011 Bordeaux Saint-Bruno. Un scénario plausible. « C’est vrai, mais je me demande s’il ne vaudrait pas mieux qu’Aix aille faire un résultat à Bordeaux pour nous permettre d’assurer notre première place », analyse le capitaine Julien Fuchs, rendu encore plus prudent, pour ce déplacement chez le 5 e, par le difficile succès des PTT chez la lanterne rouge lilloise il y a dix jours (5-3). « À Grenoble, face aux Elodie Eymard (vice-championne de France du double dames avec la Mulhousienne Julie Delaune dimanche à Montauban) , Léa Palermo et consorts, ça va être difficile. D’autant que notre Polonais, Adam Cwalina, sera encore absent pour une blessure à la hanche et que je ne suis pas au top après mon entorse de la cheville. »

Difficile, c’est précisément le qualificatif qui vient à l’esprit à l’évocation des matches des deux autres formations de l’ASPTTS, leaders respectivement des poules 3 de N2 et 4 de N3. L’équipe 2, qui reste sur cinq succès, se rend samedi à 16 h chez le coleader Dijon. Elle tentera d’y confirmer sa victoire de l’aller (5-3). L’ASPTTS 3, elle, effectuera un saut de puce dimanche (14 h) chez le voisin robertsauvien dans le duel des deux premiers, toujours invaincus. Le derby aller s’était soldé par un nul (4-4). « Pour notre équipe 2 comme pour la 3, un nul ne serait pas une mauvaise affaire », estime J. Fuchs.

De son côté, l’ASLR, qui vient d’enchaîner quatre victoires après ses nuls initiaux au CEBA et à l’ASPTTS 3, se verrait bien détrôner son adversaire du jour. « Ça ne nous apporterait rien, puisque nous ne pouvons pas monter(*)», n’ignore pas le capitaine Grégory Heck, « Mais pour les jeunes qui viennent de passer un 7-1 au CEBA au retour, ce serait vraiment bien d’aller chercher cette première place. Car malgré l’apport ponctuel d’Erwin Kehlhoffner et moi, ce sont eux qui font le boulot. »

Au programme de ce samedi figure également à 13 h le choc tant attendu entre le Red Star Mulhouse 2, leader de la poule 5, et son dauphin Village-Neuf. Le RSM 2, auteur du grand chelem (6 succès), a, à l’aller, infligé sa seule défaite au V3F (6-2). Une victoire offrirait aux partenaires de P. Armstead un visa pour les barrages d’accession. « La pression est davantage sur le V3F. Il doit nous battre 6-2 minimum. C’est le match à ne pas louper. Mais si nous sommes aussi sérieux qu’à l’aller, ça devrait bien se passer. »

« La pression n’est pas tant que ça sur nous », corrige son homologue du V3F Daniel Phrasouvo, « nous savions qu’avec l’effectif du Red Star, ce serait très dur. Mais avant ce match retour, nous sommes toujours en course et n’avons pas à rougir. Nous nous déplaçons pour chercher quelque chose. Je ne dis pas que nous allons réussir, mais c’est un petit rêve. »

(*) Forfait en N1 cette saison, la Robertsau a reçu l’engagement de la Fédération qu’elle pourrait repartir en N2 en 2012-2013. L’équipe qui évolue en N3 – censée être la réserve - ne peut donc pas prétendre à l’accession.

 

 

le 07/02/2012 à 05:00 par S.G.

 

 

  

 

 

Nos partenaires