CHAMPIONS 2017

Mulhouse soutient ses jeunes sportifs 

Nos stars : Alexis Berthomier - Maxime Obermeyer - Arnaud Merklé

A regarder la vidéo sur nos champions ici

LE 10 JUIN 2017 AU GYMNASE ERGMANN

TOURNOI INTERNE A 14H
ASSEMBLEE GENERALE A 17H 
Merci de vous inscrire ici ou par mail a info@rsmb.fr

 

 

CHAMPIONNAT D EUROPE JUNIORS A MULHOUSE

Au centre sportif de Mulhouse du 7 au 16 avril 2017. Venez soutenir l'équipe de France avec Arnaud Merklé.

vidéo à visionner ici

 

 

Red Star : la valse à 3 temps

 

Même s'il s'est incliné en simple, le néo-Mulhousien Inoki Theopilus (à g.) a apporté un point très précieux au Red Star en double mixte aux côtés de Charlie Sehier (à d.). Photo Darek Szuster

 

 

Pour la première journée des interclubs nationaux samedi, le club mulhousien a donné le la. Ses trois équipes ont offert un récital en s'imposant en Top 12, Nationales 2 et 3. L'ASPTT Strasbourg, elle aussi invaincue, a fait presque aussi bien (deux succès, un nul).

Le Red Star a frappé fort. En ouverture des interclubs nationaux samedi. Le club mulhousien, qui aligne trois équipes en championnat de France pour la première fois de son histoire, a réussi le petit exploit de signer trois succès dans les poules 2 du Top 12, 4 de N2 et 8 de N3.

Trois victoires à domicile qui lancent parfaitement la saison du club du président Christophe Saglio. « C'est une belle entrée en matière, d'autant qu'il fallait intégrer les recrues », acquiesce le coordinateur Peter Armstead, capitaine de l'équipe 2. « Ça permet de se mettre en confiance avant la 2e journée où nos trois équipes recevront encore (le 10 novembre), mais cette fois des adversaires plus difficiles à manoeuvrer. »

L'équipe une s'est donc débarrassée du Lagardère Paris Racing, sur la plus courte des marges certes (5-3), mais s'est ainsi mise sur orbite dans une course au maintien qui reste son objectif prioritaire. « La victoire a mis du temps à se dessiner, comme toujours face au LPR », reprend P. Armstead. « Romain Eudeline a gagné son simple en trois sets serrés contre Julien Tchoryk (21-11, 20-22, 21-18). Idem pour Jean-Michel Lefort et Patty Stolzenbach. En revanche, notre renfort Inoki Theopilus a perdu le sien en trois manches contre le jeune international Lucas Corvée (21-11, 16-21, 17-21). Mais avec les succès de Patty et Martina (Benesova) dans leurs simples, ça a suffi pour l'emporter. »

L'équipe 2, promue en N 2, n'a pas fait dans la demi-mesure et a balayé Sarreguemines 8-0. Quant à l'équipe 3, championne d'Alsace 2011-2012 et elle aussi promue, elle n'a pas étrillé son adversaire, mais n'en a pas moins écarté Besançon (5-3). « Sarreguemines était privé de sa n°1, Laura Lambert, et risque de jouer le maintien », relativise P. Armstead. « Mais cette large victoire est quand même une belle performance. L'équipe 3, elle, a fini par mater une équipe bisontine qu'on aurait crue moins accrocheuse. »

Le carton plein de Village-Neuf

L'autre club phare du « bad » alsacien, l'ASPTT Strasbourg, n'a pas été loin de réussir le même grand chelem. Son équipe première, 3e du Top 12 en 2012, s'est sorti les tripes pour arracher un précieux succès à Fos-sur-Mer (5-3). Privé de Sashina Vignes-Waran, rentrée blessée (déchirure au quadriceps) de l'Open de République tchèque où elle s'est inclinée en finale l'autre dimanche, le club postier n'est pas tombé dans le piège. Il le doit notamment à sa cadette Katia Normand (15 ans) qui, trop jeune, n'avait jamais joué en championnat de France et a, pour son plongeon dans le grand bain, enregistré sans complexe sa première victoire contre Maya Dobreva (21-13 21-9). En posture difficile, Julien Maio (mené 18-13 dans le 3e set) et Teshana Vignes (qui perdait 1 set à 0 et 19-17) ont trouvé les ressources pour renverser la vapeur dans leurs simples. « Gagner sans Sashina, c'est un super résultat », se réjouit le capitaine Julien Fuchs. « d'autant que son absence a bouleversé la composition de nos trois équipes. Katia aurait en principe dû jouer en 3. »

L'ASPTTS 2 a elle aussi réussi son baptême du feu en s'imposant à l'ASL Robertsau (6-2). Un résultat que l'entraîneur robertsauvien Grégory Heck juge néanmoins encourageant. « Nos jeunes se sont bien comportés, avec plusieurs défaites de justesse. Ils ont eu la bonne attitude et vont forcément progresser. Pour de premiers interclubs, c'est plutôt pas mal. Il y a du positif. »

L'autre derby entre les deux clubs, qui mettait aux prises l'ASLR 2 et l'ASPTTS 3, s'est conclu par un nul 4-4 en N3. Dans cette même poule 7, Village-Neuf a servi la foudre contre Metz (8-0, avec 7 victoires en 2 sets) et justifié son statut de grand favori. De son côté, le CEBA Strasbourg s'est offert un succès important face au voisin Ostwald (5-3). « Même si on ne peut pas se satisfaire d'une défaite contre un concurrent direct pour le maintien, cette première nous laisse de l'espoir », observe Bérengère Sava, élue présidente du BCO l'autre dimanche et qui a cédé son brassard de capitaine à Aurélien Jantzi.

S.G. Top 12 poule 1 : Bordeaux Saint-Bruno - Créteil 7-1, Maromme - Aix-en-Provence 5-3, Issy-les-Moulineaux - Aulnay-sous-Bois 6-2. Top 12 poule 2 : Grande Synthe - Chambly 1-7, Fos-sur-Mer - ASPTT Strasbourg 3-5, Red Star Mulhouse - Lagardère Paris Racing 5-3. Nationale 2 poule 4 : Jarville - Etupes 3-5, ASL Robertsau - ASPTT Strasbourg 2 2-6, Red Star Mulhouse 2 - Sarreguemines 8-0. Nationale 3 poule 7 : CEBA Strasbourg - Ostwald 5-3, ASL Robertsau 2 - ASPTT Strasbourg 3 4-4, Village-Neuf - Metz 8-0. Nationale 3 poule 8 : Challes-les-Eaux - Etupes 2 5-3, Bourg-en-Bresse - Morteau 6-2, Red Star Mulhouse 3 - Besançon 5-3.

 

 

 

 


 

 

Nos partenaires