CLUB D EXCELLENCE

REPORTAGE FRANCE 3 ALSACE ici

6ème JOURNEE INTERCLUB

7 JANVIER 2017

RSM - AIX EN PROVENCE  5/3

RSM 2 - LYON 4/4

RSM 3 - DIJON 4/4

 

BONNE ANNEE

Le RED STAR MULHOUSE BADMINTON vous présente ses meilleurs voeux pour 2017

INVITATION POUR LE 7 JANVIER  ICI

Pour garder la main

Les deux clubs alsaciens de N1A, le Red Star Mulhouse et l'ASPTT Strasbourg, en voyage à Maromme et Aulnay-sous-Bois ce samedi lors de la 8e journée des interclubs, ont besoin d'un résultat positif pour conserver la 2e place de leurs poules respectives.

Désireux de se qualifier pour les play-offs de N1A, le Red Star et l'ASPTTS, 2es de leurs poules, sont toujours en phase avec leur objectif. Mais leur marge de manoeuvre est mince à trois journées du baisser de rideau.
Battu il y a quinze jours chez le vice-champion de France Bordeaux Saint-Bruno (5-3), le RSM sent sur son cou le souffle du Lagardère Paris Racing où il se déplacera le 26 mars, après avoir rendu visite ce samedi (16 h) à Maromme, 4e à seulement 2 points et qui peut espérer le rejoindre. À l'aller au palais des sports, les deux clubs s'étaient séparés sur un nul. « Après notre échec à Bordeaux, ce match revêt une importance capitale », ne nie pas le capitaine du RSM Peter Armstead. « Pour ne pas aller à Paris dans un mois avec trop de pression, un nul à Maromme est un minimum. J'ai demandé aux joueurs de se lâcher. Nous avons toujours les cartes en main. »
Le constat vaut aussi pour l'ASPTTS, qui a renoué avec le succès contre Grande Synthe il y a deux semaines. Les postiers récupèrent leur Polonais Adam Cwalina, de retour après une blessure à un doigt, pour un déplacement à Aulnay qu'ils avaient dominé 6-2 à l'aller. Talonnés par Aix-en-Provence, ils doivent s'imposer.
En N1B, l'ASL Robertsau, 5e, aura le redoutable privilège d'accueillir le leader invaincu, Chambly. Malmenée à l'aller (7-1), l'ASLR, qui retrouve Erwin Kehlhoffner et Aurélie Léchelle, absents lors de la 7e journée, ne se fait guère d'illusions, mais tentera tout de même de se faire plaisir.

Chaud derby haut-rhinois en N3

Dans une poule 4 de N2 marquée par le derby entre un CEBA Strasbourg en difficulté et l'ASPTTS II, leader perturbé par les absences certaines de Julien Werny et Florine Leroy, et possible de Marie Zieringer, le regard se tournera vers Wittenheim où le BCW 84, privé de Franck Morel et Mathieu Seignez, accueille la lanterne rouge Sarreguemines. « Avec une victoire, nous pourrions viser le trio de tête », espère le capitaine François Schmitt-Baagoe, « Mais attention : Sarreguemines vient de faire match nul chez l'ex-leader Dijon et possède à mon sens le meilleur secteur féminin du championnat. Le nul de l'aller le confirme : ça peut basculer d'un côté comme de l'autre. »
En N3, cette 8e journée vaudra le détour. D'abord dans la poule 8 où la Robertsau 2 (5e), relancée par son succès à Ostwald, recevra un Reims UC qui ferme la marche et qu'elle pourrait éliminer presque définitivement de la course au maintien. Ostwald, 4e, s'efforcera de limiter la casse chez le dauphin Metz.
Ensuite dans la poule 9 où le derby Village-Neuf - Red Star II retiendra l'attention. Battu à l'ASPTTS III mi-février (6-2), le V3F, qui a abandonné son fauteuil de leader, doit vaincre le voisin mulhousien pour garder une chance de jouer les barrages d'accession en N2. Le capitaine Yann Stempfel ne l'ignore pas : « À Strasbourg, notre Suissesse, Nicole Ankli, malade, n'était pas là. Ça a décalé nos simples. Cette première défaite a été une déception et accroît l'importance du derby haut-rhinois. Tout autre résultat qu'une victoire nous mettrait dans une position délicate dans la course aux barrages. »
Une course à laquelle le RSM II, 3e, espère encore se mêler. « Nous ne nous faisons pas une montagne de ce derby », dédramatise toutefois P. Armstead, « parce que notre équipe est un peu bancale, vieillissante avec une moitié de trentenaires qui joue pour dépanner et, donc, peut-être pas armée pour la montée. »
Nouveau leader, l'ASPTTS III, avec un secteur féminin décimé (Hélène Fischer absente, Evie Ngo appelée en équipe 2), devrait néanmoins s'imposer chez la lanterne rouge Nancy-Villers II.

S.G. (1) Les phases finales sont ouvertes aux deux premiers de chaque poule. VOIR Le programme complet du week-end sur www.lalsace.fr

 

Nos partenaires