CLUB D EXCELLENCE

REPORTAGE FRANCE 3 ALSACE ici

6ème JOURNEE INTERCLUB

7 JANVIER 2017

RSM - AIX EN PROVENCE  5/3

RSM 2 - LYON 4/4

RSM 3 - DIJON 4/4

 

BONNE ANNEE

Le RED STAR MULHOUSE BADMINTON vous présente ses meilleurs voeux pour 2017

INVITATION POUR LE 7 JANVIER  ICI

Noël en avance en Top 12

Alors que le Red Star Mulhouse a retrouvé le goût de la victoire à domicile contre Grande-Synthe (5-3), l'ASPTT Strasbourg - bien que privée de renfort étranger - est allée chercher, au Paris Racing, un quatrième succès (5-3) dans la poule 2 du Top 12.

Quatre victoires en quatre matches : l'ASPTT Strasbourg de Sashina Vignes poursuit son sans-faute en tête de la poule 2 du Top 12 avant le choc au sommet à Chambly.

 

 

Pour faire un pas bien avancé vers le maintien, le Red Star Mulhouse - qui restait sur deux défaites contre les coleaders (3-5 contre Chambly, 0-8 à Strasbourg il y a quinze jours) - n'avait pas le droit de se rater samedi en recevant la lanterne rouge Grande-Synthe.

Non seulement les joueurs de Peter Armstead n'ont pas tremblé en gagnant 5-3 - « une victoire qui nous fait du bien après la lourde défaite à Strasbourg et qui nous permet de briser le signe indien parce qu'habituellement le mois de décembre ne nous réussit pas du tout », note le coach mulhousien -, mais surtout ils bénéficient de la victoire de l'ASPTT Strasbourg au Paris Racing (5-3) pour conforter leur troisième place.

Le pari de l'ASPTT Strasbourg a porté ses fruits plus qu'espéré

Or la victoire des Strasbourgeois n'était absolument pas acquise, les Postiers devant se passer de renfort étranger (ni le Polonais Adam Cwalina, ni l'Ukrainien Valeriy Atrashenkov n'étaient disponibles) et jouer sur la composition de l'équipe pour tenter au moins de ramener le match nul.

Le pari de "balancer" les simples pour faire jouer Julien Maio et Gaëtan Mittelheisser en mixte (puis ensemble en double) a porté ses fruits plus qu'espéré.

« On a commencé la rencontre par les mixtes, on a eu un peu peur parce qu'on perd le premier set sur les deux. Heureusement, on a réussi à les gagner en trois sets pour mener 2-0. Ça nous a tout de suite mis en confiance », relate Julien Fuchs, l'entraîneur-joueur de l'ASPTT Strasbourg.

En confiance, les Strasbourgeois sont difficiles à battre en ce moment. Les soeurs Vignes remportant leurs simples, tout comme la paire Maio/Mittelheisser en double hommes, l'ASPTTS enchaîne un quatrième succès en autant de matches qui en dit long aussi sur la richesse de l'effectif du club. « On a fait monter Samson (Gradt-Urban) sur le simple, cela aurait pu handicaper les équipes de N2 et N3, mais les deux ont gagné », apprécie d'ailleurs Julien Fuchs.

Gâtés en avance par une victoire qu'ils n'attendaient pas forcément, les Strasbourgeois vont pouvoir se concentrer sur la prochaine journée et ce déplacement choc le 5 janvier à Chambly, qui a aussi réalisé le sans-faute depuis le début de saison.

Le Red Star aura « un beau déplacement de début d'année » à Fos/Mer, qui partage la lanterne rouge avec Grande-Synthe.

Nationale 2

Les réserves de l'ASPTTS et du Red Star ont imité les équipes du Top 12 en s'imposant respectivement à Sarreguemines (5-3) et contre Jarville (8-0).

Dans cette poule 4, l'ASL Robertsau avait la tâche bien plus difficile en accueillant le leader Étupes. Malgré sa fougue, la jeune équipe robertsovienne n'a pas réussi à empêcher Étupes d'enchaîner un quatrième succès (6-2).

Nationale 3

Stoppé dans son élan lors de la 3e journée contre l'ASPTTS III (4-4), Village-Neuf a repris son inexorable marche en avant en tête de la poule 7 en étrillant le CEBA (8-0). Un tarif auquel seule l'ASPTTS III - victorieuse 6-2 à Metz - a échappé pour l'instant. En gagnant 6-2, les doublures de l'ASL Robertsau ont condamné un peu plus Ostwald, lanterne rouge décrochée après quatre défaites et qui aura du mal a sauvé sa place en N3.

Dans la poule 8, le RSM III a forcé le leader Challes-les-Eaux à partager les points et reste à une longueur d'un désormais duo de tête Bourg-en-Bresse/Challes-les-Eaux.

Nos partenaires