CLUB D EXCELLENCE

REPORTAGE FRANCE 3 ALSACE ici

6ème JOURNEE INTERCLUB

7 JANVIER 2017

RSM - AIX EN PROVENCE  5/3

RSM 2 - LYON 4/4

RSM 3 - DIJON 4/4

 

BONNE ANNEE

Le RED STAR MULHOUSE BADMINTON vous présente ses meilleurs voeux pour 2017

INVITATION POUR LE 7 JANVIER  ICI

LE TOP 12 REPREND DEMAIN

Badminton Interclubs nationaux : le Top 12 reprend demain
Objectif maintien
Versés respectivement dans les poules 1 et 2 du Top 12, l'ASPTT Strasbourg et le Red Star Mulhouse débutent, à domicile, la nouvelle saison demain, première date dans leurs courses au maintien. 
L'ASPTT Strasbourg de Teshana Vignes et Julien Maio a hérité d'une poule particulièrement ardue en Top 12. 
L'ASPTT Strasbourg savait dès sa défaite pour la troisième place - 1-5 contre Issy-les-Moulineaux - lors des derniers play-offs du Top 12, à Aix-en-Provence le 17 mai, qu'elle avait réalisé là une bien mauvaise opération pour la saison qui débute demain.
L'ASPTT Strasbourg face à un ogre et une championne du monde 
Le revers ce jour-là a en effet condamné les Strasbourgeois à évoluer dans la poule du champion de France en titre Chambly, nouvel ogre du badminton français, et de celui d'Aulnay-sous-Bois qui avait déjà annoncé avoir recruté l'Espagnole Carolina Marin, alors N.10 mondiale.
Quand on sait que depuis Carolina Marin a été sacrée championne du monde (fin août à Copenhague), on mesure un peu plus la taille de la belle épine que la bande à Julien Fuchs s'est plantée dans le pied en mai dernier. Et pour corser le tout, l'ASPTTS va devoir se passer de Katia Normand, blessée aux ligaments croisés.
« Pour le début de la saison, c'est très compliqué, souffle Julien Fuchs. Katia devait remplacer Lorraine (Baumann, pour Chambly), elle venait de faire de belles performances cet été et sa blessure est un vrai coup dur. »
Le coach des champions de France-2013 étudie des pistes pour remplacer Katia Normand, mais son absence a des répercussions sur cette première journée. « Ça décale tout pour les compositions des trois équipes », souligne Julien Fuchs alors que l'équipe Une reçoit Fos/Mer demain en ouverture du Top 12 (16h à Herrade).
Le Red Star prépare l'avenir 
« Moins fort sur le papier » que Chambly et Aulnay, l'ASPTT Strasbourg va donc s'attacher à viser le maintien au plus vite en espérant avoir « l'opportunité de jouer plus haut ».
Le maintien, c'est aussi ce que vise le Red Star Mulhouse dans l'autre poule du Top 12. Troisièmes de leur groupe la saison passée derrière Chambly et Issy-les-Moulineaux, les Haut-Rhinois retrouvent les Franciliens et Aix-en-Provence, le vice-champion de France en titre, dans la lutte pour les deux places qualificatives en play-offs.
Et pour débuter la saison demain (15h45 au Palais des sports) contre le Créteil de Brice Leverdez - N.1 français et 26e mondial -, le Red Star doit, lui aussi, faire face à un coup dur : l'absence de Romain Eudeline, également touché aux ligaments croisés.
« Ce n'est vraiment pas l'idéal pour commencer la saison, même si de toute façon l'objectif au départ c'est le maintien, indique Christophe Grunfelder, le capitaine mulhousien. Aix et Issy ont un budget multiplié par quatre par rapport au nôtre, on n'est pas dans le même rapport de force. Nous sommes avant tout sur un projet d'avenir pour le club. »
En attendant de profiter de l'Académie qu'il développe pour ses jeunes, le Red Star va donc s'attacher à conserver sa place dans l'élite du badminton français. Cela n'interdit pas, comme pour l'ASPTT Strasbourg, de jouer les trouble-fête pour une place dans le dernier carré du Top 12.
Cédric Cariou 
 
 
 
Les autres nationaux
Nationale 1. - Auteur d'un incroyable sans-faute en N2 la saison passée (10 victoires en autant de matches de championnat avant de gagner ses trois matches de play-offs), Village-Neuf dispute demain à Sénart le premier match de son histoire en N1. 
Si le V3F a largement prouvé qu'il avait sa place dans l'antichambre du Top 12, il va devoir y faire ses gammes sans Gaëtan Mittelheisser (parti à Issy-les-Moulineaux). Mais la bande à Daniel Phrasouvo a prouvé en play-offs, en étant privée de son leader parti à la Thomas Cup, qu'elle avait les armes pour s'en sortir sans lui.
Nationale 2. - Seules les réserves de l'ASPTT Strasbourg et du Red Star représentent l'Alsace en N2 cette saison. Ne pouvant monter, elles visent un maintien obligatoire pour ne pas pénaliser les équipes III.
Nationale 3. - L'ASL Robertsau en reconquête (à Nancy-Villers), les Haut-Rhinois de l'ES2B en mode découverte chez l'ASPTTS III voudront prendre leurs marques dans la poule 6 de N3. Seul représentant alsacien d'une poule 7 à forte diversité géographique (deux clubs franc-comtois, deux autres champenois et un dernier bourguignon), le RSM III passe un premier test sérieux en recevant Bar-sur-Aube.

Nos partenaires