CLUB D EXCELLENCE

REPORTAGE FRANCE 3 ALSACE ici

6ème JOURNEE INTERCLUB

7 JANVIER 2017

RSM - AIX EN PROVENCE  5/3

RSM 2 - LYON 4/4

RSM 3 - DIJON 4/4

 

BONNE ANNEE

Le RED STAR MULHOUSE BADMINTON vous présente ses meilleurs voeux pour 2017

INVITATION POUR LE 7 JANVIER  ICI

Le Red Star perdu dans les étoiles

 

Jennifer Wallwork (à g.), la recrue mulhousienne, et Martina Benesova (à d.) ont sauvé l'honneur pour le Red Star face à Chambly samedi. Mais pas ici, lors du double dames : la première s'est imposée en mixte aux côtés d'Inoki Theopilus, la seconde a remporté son simple. Darek Szuster

De valeureux Mulhousiens ont offert une belle résistance au double vice-champion de France, Chambly, et à sa constellation d'étoiles du bad européen (2-6), samedi au Palais des Sports, en ouverture des interclubs nationaux. Dans l'autre poule du Top 12, une ASPTT Strasbourg diminuée a quand même réussi son entrée à domicile face au promu Talence (5-3).

Le miracle n'a pas eu lieu. Pour la troisième année de suite, le Red Star Mulhouse a chuté avant-hier au Palais des Sports face au double vice-champion de France 2012 et 2013, Chambly, en ouverture des interclubs nationaux 2013-2014. Le club oisien, à qui son recrutement de stature européenne confère le statut d'épouvantail de la poule 2 du Top 12, a imposé sa puissance aux joueurs de Christophe Grunfelder.

La différence de niveau était trop grande pour engendrer une quelconque frustration dans les rangs haut-rhinois. « Si Chambly se présente au complet à chaque journée, il va écraser le championnat », prédit le nouveau président Simon Hupfel. « Malgré tout, nous avons sauvé l'honneur par Martina Benesova, victorieuse en trois sets du simple dames 2, et le mixte 2 composé d'Inoki Theopilus et de notre recrue anglaise Jennifer Wallwork. Le double hommes 1, avec Inoki et notre autre renfort Vidre Wibowo, ne s'est incliné que 21-19 21-19. Ça reste malgré tout une bonne journée. »

Le tenant a souffert

La journée a été encore meilleure pour le champion de France 2013, l'ASPTT Strasbourg, qui, malgré quelques contrariétés, a fini par remporter son duel à Koenigshoffen face au promu Talence dans la poule 1. Un succès à l'arraché (5-3), au 3e set (21-14) du mixte 2 enlevé par Julien Maio et Teshana Vignes-Waran.

La veille, Sashina Vignes-Waran, victime d'une légère entorse de la cheville droite mardi à l'entraînement, avait déclaré forfait. Sans la 40e joueuse mondiale (*) et le Polonais Adam Cwalina (dont l'absence était prévue), l'ASPTTS, rajeunie avec les titularisations d'Alexandre Hammer et Katia Normand (de retour après sa fracture d'un orteil mi-juillet), a souffert, comme l'admet son capitaine Julien Fuchs. « Alexandre n'a perdu son simple que 21-19 au 3e set et est passé à 2 points du succès. Pour ses débuts en Top 12, c'est encourageant. La petite déception, c'est de ne gagner qu'un simple sur quatre. Mais l'essentiel est fait. »

« Village-Neuf va être intouchable »

En Nationale 2, cette journée inaugurale était marquée dans la poule 4 par les deux derbies alsaciens. Le promu à l'appétit féroce, Village-Neuf, qui vise une 2e accession de rang, a délimité son territoire en allant dynamiter 8-0 l'ASPTTS 2, championne de poule 2009, 2012 et 2013. « À cause des absences en équipe 1, nous avions choisi de renforcer notre équipe 3 », indique J. Fuchs. « Si Alexandre, Katia et moi avions joué en équipe 2, ça aurait changé certaines choses. Mais le V3F, renforcé par Gaëtan Mittelheisser et l'Anglaise Emily Westwood, est de toute façon au-dessus. » Un avis partagé par l'un de ses joueurs, Romain Schalber : « Village-Neuf va être injouable et intouchable cette saison. Il n'y avait rien à faire. »

Dans l'autre duel Haut-Rhin - Bas-Rhin, le Red Star 2, épaulé par Eva Sladekova et Charlie Séhier, a dominé 6-2 une Robertsau qui a sauvé l'honneur par Emilie Beaujean et le DH Laurent Andrissen - Grégory Heck, victorieux en trois sets de la Slovaque (21-19, 22-24, 21-16) et du duo Franck Morel - Mathieu Seignez (19-21, 21-18, 22-20).

Dans la poule 7 de N3, la bonne nouvelle est venue de Metz où le CEBA Strasbourg s'est imposé 5-3 au terme d'un duel épique, grâce à quatre victoires lors des six rencontres conclues en trois manches. À l'inverse, la réussite a fui un RSM 3, terrassé quatre fois sur six au 3e set par Metz Saint-Quentin (3-5). L'ASPTTS 3, battue sur le même score chez elle par Sarreguemines, peut aussi pousser quelques soupirs de lamentation. Sans Mayuri Ngo, qui travaille désormais le samedi, et malgré le retour de Viveca Goussindi qui n'avait pas joué depuis six mois, les postiers ont laissé échapper quatre rencontres dans le set décisif.

Stéphane Godin (*) Elle a reculé de quelques rangs après son forfait sur maladie au récent Open de Belgique qu'elle avait remporté en 2012. Les résultats Top 12 poule 1 : Bordeaux Saint-Bruno - Grande Synthe 1-7, Aulnay-sous-Bois - Aix-en-Provence 1-7, ASPTT Strasbourg - Talence 5-3. Top 12 poule 2 : Red Star Mulhouse - Chambly 2-6, Grenoble - Maromme 3-5, Fos-sur-Mer - Issy-les-Moulineaux 2-6. N2 poule 4 : RSM 2 - Robertsau 6-2, Jarville - Etupes 5-3, ASPTTS 2 - Village-Neuf 0-8. N3 poule 7 : RSM 3 - Metz Saint-Quentin 3-5, Metz Badminton - CEBA Strasbourg 3-5, ASPTTS 3 - Sarreguemines 3-5.

 

 

Nos partenaires