CHAMPIONS 2017

Mulhouse soutient ses jeunes sportifs 

Nos stars : Alexis Berthomier - Maxime Obermeyer - Arnaud Merklé

A regarder la vidéo sur nos champions ici

LE 10 JUIN 2017 AU GYMNASE ERGMANN

TOURNOI INTERNE A 14H
ASSEMBLEE GENERALE A 17H 
Merci de vous inscrire ici ou par mail a info@rsmb.fr

 

 

CHAMPIONNAT D EUROPE JUNIORS A MULHOUSE

Au centre sportif de Mulhouse du 7 au 16 avril 2017. Venez soutenir l'équipe de France avec Arnaud Merklé.

vidéo à visionner ici

 

 

Le Red Star Mulhouse démarre par une victoire

« Scénario sympa pour le suspense »

 
Patty Stolzenbach, la Hollandaise dernière arrivée, démarre par une victoire.
Victoire pour l'équipe une du Red Star Mulhouse (5-3 face à Aulnay-sous-Bois), victoire pour son équipe deux (6-2 contre Étupes), le club haut-rhinois a réalisé une entrée en matière importante ce week-end.

Aussitôt le championnat de France interclubs 2011-2012 débuté, le Red Star commence par engranger les points. Trois pour être précis.

D'entrée de jeu, le résultat est positif pour le club mulhousien. Tant mieux, cela laisse présager à de beaux lendemains. Pourtant, cette entame de saison a été ponctuée de petites interrogations.

La première étant de deviner quel serait le niveau d'Aulnay-sous-Bois, samedi après-midi, au Centre sportif régional. Abordable ? Homogène ?

Et qui seraient les joueurs « étrangers » du club de Seine-Saint-Denis présents sur le terrain ? L'Écossaise vice-championne du monde en double mixte, l'Indonésien tout juste remis de blessure, la Polonaise Agnieszka Wojtkowska ?

Car cette équipe francilienne n'a encore jamais croisé la route du RSM, en deux ans de Nationale 1A (à présent rebaptisé Top 12).

Mais au fait, pourquoi jouer au Centre sportif, quand on sait que le RSM est habituellement logé au Palais des sports de Mulhouse, dans sa salle annexe ?

« Nous avons dû nous expatrier sous prétexte d'un tournoi de basket qui se déroulait au Palais au même moment », explique Christophe Saglio, président du Red Star, qui espère que ce déménagement de dernière minute ne se renouvellera pas.

Les fidèles spectateurs eux n'ont pas compris et étaient moins nombreux qu'à l'accoutumée à assister aux débats.

« Un relâchementcoupable à 4-0 »

En attendant, les deux formations sont venues, se sont vues et celle d'Ile-de-France a perdu (5-3). Julie Delaune, l'une des joueuses du club d'ici, redoutait la présence de la puissante Écossaise.

« Elle est licenciée chez eux mais n'a pas du tout joué l'an passé. Si elle ne vient pas, il y a des points à prendre de ce côté-là. Qui plus est, leur Polonaise n'est pas très forte. Et les garçons ne sont pas monstrueux », glissait-elle à la veille de la rencontre.

Le jour J, malgré le cahier des charges bouleversé, Christophe Saglio se montrait optimiste. « Aulnay est potentiellement à notre niveau », considérait-il. Agnieszka Wojtkowska palliait tant bien que mal l'absence de l'Écossaise tant redoutée.

Et le Red Star menait 4-0, arrivé à la moitié des matchs. Avant que les visiteurs ne refassent leur retard en simple dame, double hommes et double mixte.

Tout s'est décidé dans le dernier double mixte, en faveur des locaux, grâce au tandem Jean-Michel Lefort et Patty Stolzenbach, la Hollandaise dernière arrivée au Red Star.

« Il y a eu de bonne surprises. Le scénario a été sympa pour le suspense. Dans la qualité du jeu, les deux équipes sont proches », indiquait encore Christophe Saglio.

« Ils ont bien joué le coup en face. Nous avons démarré par nos points forts puis il y a eu un relâchement coupable arrivé à 4-0 », révélait pour sa part Peter Armstead, le capitaine du RSM.

À l'issue de cette première journée, le Red Star Mulhouse est premier au set-average. Après s'être imposé contre un concurrent direct au maintien, les objectifs ayant été revus à la baisse cette saison, il faut maintenant poursuivre sur cette lancée.

Pierre Gusz

 

Nos partenaires