CHAMPIONS 2017

Mulhouse soutient ses jeunes sportifs 

Nos stars : Alexis Berthomier - Maxime Obermeyer - Arnaud Merklé

A regarder la vidéo sur nos champions ici

LE 10 JUIN 2017 AU GYMNASE ERGMANN

TOURNOI INTERNE A 14H
ASSEMBLEE GENERALE A 17H 
Merci de vous inscrire ici ou par mail a info@rsmb.fr

 

 

CHAMPIONNAT D EUROPE JUNIORS A MULHOUSE

Au centre sportif de Mulhouse du 7 au 16 avril 2017. Venez soutenir l'équipe de France avec Arnaud Merklé.

vidéo à visionner ici

 

 

LE GRAND SOIR DU RED STAR

À l’occasion de la 9 e et avant-dernière journée des interclubs, le club mulhousien accueille ce samedi à 16 h son grand rival pour la 2 e place de la poule 2 de N1A, le Lagardère Paris Racing. Une victoire lui offrirait une qualification inédite pour les play-offs. Un nul lui permettrait de garder la main. 
 
Ça avait beau être l’objectif du début de saison, ce serait quand même énorme : le Red Star Mulhouse n’est plus qu’à une marche d’une qualification historique pour les play-offs de Nationale 1A et il pourrait bien la gravir ce samedi (16 h) au Palais des sports contre son concurrent direct, le Lagardère Paris Racing.
 

A deux journées de la fin (Ndlr : la 9 e est programmée ce week-end), les deux clubs sont à égalité à la 2 e place, avec 17 points. Mais le RSM, qui ne dispute que sa 2 e saison au plus haut niveau, possède l’avantage non négligeable de s’être imposé à l’aller à Paris (5-3) et de recevoir deux fois pour ses deux dernières rencontres : le LPR donc, puis la lanterne rouge Lille le 9 avril.
Pour le président haut-rhinois Christophe Saglio, les choses sont simples, au moins sur le plan comptable. « Une victoire nous qualifierait pour la phase finale. Mais même avec un nul, ce serait bien engagé, avant de recevoir le dernier. Si nous ressentons la pression ? Non. Les joueurs ont surtout une grosse envie - et tout le club avec eux - d’aller faire une excursion à la Teste de Buch (Gironde) où se dérouleront les play-offs les 13 et 14 mai. Mais le LPR n’a pas l’air d’accord (sourire). Il est bien revenu après un début de saison raté (3 victoires sur les 3 derniers matches), a lors que nous avons été plus poussifs depuis quelque temps. En plus, son Indonésien, Ajay Jayaram, a raté d’un rien la qualif aux demi-finales du récent Swiss Open et est en forme. Ça va se jouer à pas grand-chose. Notre saison est déjà réussie. Mais s’il pouvait y avoir en plus la cerise sur le gâteau, ce serait parfait. »
L’autre club alsacien de N1A, l’ASPTT Strasbourg, 2 e de la poule 1 avec un petit point d’avance sur Aix-en-Provence, espère lui aussi être du rendez-vous girondin. Demain (16 h) à domicile, il tentera de préserver son petit pécule contre Grenoble, avant de jouer sa qualification le 9 avril prochain chez le champion de France Issy-les-Moulineaux, déjà assuré de pouvoir défendre son titre mi-mai à la Teste de Buch.
L’ASPTT est, a priori, en ballottage défavorable face à Aix qui doit encore affronter les deux derniers : la lanterne rouge Grande Synthe ce samedi à domicile, puis l’avant-dernier Aulnay le 9 avril en région parisienne. « En supposant que nous battions Grenoble, un nul à Issy nous qualifierait. Nous avons encore notre destin en main », veut croire le capitaine strasbourgeois Julien Fuchs.
Clap de fin pour la Robertsau ?
En N1B (poule 1), l’ASL Robertsau, 6 e, pourrait bien être fixée dès demain sur son sort. Son déplacement à Béthune, 5 e avec le même nombre de points, se présente mal. La Polonaise Aleksandra Walaszek, Erwin Kehlhoffner et Aurélie Léchelle sont absents. L’ASLR risque fort de dire adieu à la N1B après une demi-douzaine de saisons dans les deux premières divisions nationales.
En N2, l’ASPTTS 2, leader de la poule 4, part favorite chez elle face à Etupes, 3 e, au contraire du BC Wittenheim, 4e et déjà assuré de son maintien, en déplacement délicat chez le coleader Dijon. « Sophie Bopp, qui passe son bac blanc de philo, ne sera pas là et sans notre numéro 1 chez les filles, ça va être difficile », reconnaît le capitaine du BCW 84, François Schmitt-Baagoe. « Nous allons aligner les jeunes pour qu’ils gagnent en expérience en vue de la saison prochaine. Mais ce n’est pas parce que nous avons peu de chances que nous n’allons pas tout faire pour gagner. »
De son côté, le CEBA Strasbourg, dernier après avoir écopé de deux points de pénalité, abattra sa toute dernière carte à Sarreguemines, seule équipe encore à sa portée. Un succès lui offrirait pratiquement le maintien et constituerait un épilogue heureux à une saison pénible.
Le programme des Alsaciens
N1A poule 1 :ASPTT Strasbourg – Grenoble sam. 16 h, Issy-les-Moulineaux – Aulnay-sous-Bois sam. 16 h, Aix-en-Provence – Grande Synthe sam. 17 h.
N1A poule 2 : Lille – Guichen sam. 15 h, Red Star Mulhouse – Lagardère Paris Racing sam. 16 h, Bordeaux Saint-Bruno – Maromme sam. 16 h.
N1B poule 1 : Morteau – Reims ABC sam. 14 h, Chambly – Créteil sam. 16 h, Béthune – ASL Robertsau sam. 18 h.
N2 poule 4 :ASPTT Strasbourg 2 – Etupes sam. 13 h, Dijon – Wittenheim sam. 13 h 30, Sarreguemines – CEBA sam. 16 h.
N3 poule 8 : Jarville – Robertsau 2 sam. 13 h, Reims UC – Metz Saint-Quentin sam. 16 h, Ostwald – Reims ABC 2 sam. 16 h.
N3 poule 9 :ASPTTS 3 – Plombières sam. 13 h, Red Star Mulhouse 2 – Nancy-Villers 2 sam. 13 h, Dommartemont – Village-Neuf sam. 16 h.
 

 
 

Nos partenaires