CHAMPIONS 2017

Mulhouse soutient ses jeunes sportifs 

Nos stars : Alexis Berthomier - Maxime Obermeyer - Arnaud Merklé

A regarder la vidéo sur nos champions ici

LE 10 JUIN 2017 AU GYMNASE ERGMANN

TOURNOI INTERNE A 14H
ASSEMBLEE GENERALE A 17H 
Merci de vous inscrire ici ou par mail a info@rsmb.fr

 

 

CHAMPIONNAT D EUROPE JUNIORS A MULHOUSE

Au centre sportif de Mulhouse du 7 au 16 avril 2017. Venez soutenir l'équipe de France avec Arnaud Merklé.

vidéo à visionner ici

 

 

La tête haute

 Mulhouse perd mais voit plus loin

 Malgré la défaite de samedi contre Bordeaux, Peter Armstead, le capitaine du Red Star Mulhouse, tient à positiver pour la suite.

 

Le miracle tant espéré n'a pas eu lieu... 

Nous ne nous faisions pas trop d'illusions tant cette équipe de Bordeaux a fière allure. Mais au bout du compte, nous n'avons pas du tout été ridicules. Bien sûr, sur le plan comptable, c'est une défaite, mais le niveau montré est très encourageant pour la suite. De toute façon, nous n'avions pas coché cette rencontre dans le calendrier dans l'optique de le gagner. 

« Faire un résultat chez eux »

      Un nul, cela aurait été que du bonus pour nous. Mais ce match a été très serré. J'aurais voulu que les doubles, qui sont notre point fort, soient programmés avant les simples pour nous permettre de ne pas partir directement avec quatre défaites. Malheureusement nous avons commencé par les simples et nous ne sommes pas parvenus à gagner tous les doubles. Les filles ont tout fait, mais ont dû s'avouer vaincues. 

- Que vous a-t-il manqué pour vraiment les inquiéter ? 

- Au-delà du niveau intrinsèque des joueurs, il nous a manqué de la réussite. Sur le match d'Eva Sladekova contre Marie Maunoury, le deuxième set se termine à 25-27. Eva a eu un volant de set sur lequel il y a eu une erreur d'arbitrage. 

 Si elle le gagne, le match n'est plus le même. Cela s'est joué sur des petits détails. Nous avons tout fait pour les contrarier et, finalement, cela prouve que l'écart n'est pas si grand entre les deux formations. 

- Même en présence de Hongyan Pi, septième joueuse mondiale ? 

- C'est surtout un beau cadeau pour les passionnés du badminton que de voir une telle joueuse à Mulhouse. Sur le terrain, elle a fait valoir son savoir-faire. Il n'y avait pas grand-chose à faire. Elle est d'ailleurs dans le coup sur le double dames gagnant pour son équipe.

- Cela prouve que l'équipe a le niveau pour viser encore plus haut ? 

- Je savais qu'en jouant sur nos points forts, nous pouvions faire vaciller cette équipe de Bordeaux. Maintenant, cette défaite me conforte dans l'idée qu'en travaillant bien, nous avons les moyens de les inquiéter sur leur terrain, au mois de février. Ce sera un de nos objectifs. F.G.

 

Nos partenaires