CHAMPIONS 2017

Mulhouse soutient ses jeunes sportifs 

Nos stars : Alexis Berthomier - Maxime Obermeyer - Arnaud Merklé

A regarder la vidéo sur nos champions ici

LE 10 JUIN 2017 AU GYMNASE ERGMANN

TOURNOI INTERNE A 14H
ASSEMBLEE GENERALE A 17H 
Merci de vous inscrire ici ou par mail a info@rsmb.fr

 

 

CHAMPIONNAT D EUROPE JUNIORS A MULHOUSE

Au centre sportif de Mulhouse du 7 au 16 avril 2017. Venez soutenir l'équipe de France avec Arnaud Merklé.

vidéo à visionner ici

 

 

La marche était trop haute pour le Red Star

 

Le Mulhousien Romain Eudeline est passé tout près d'une belle perf dans son match face à Marin Baumann. Photo Vincent Voegtlin

 

 

Pour la 2e journée des interclubs nationaux, le Red Star Mulhouse s'est incliné 5-3 samedi à domicile face au vice-champion de France, Chambly, qui partage la première place de la poule 2 du Top 12 avec l'ASPTT Strasbourg, victorieuse de Grande-Synthe (6-2).

Le match aurait peut-être pu basculer. Mais peut-être seulement. Samedi, au palais des sports de Mulhouse, dans le choc au sommet de la poule 2 du Top 12 contre le vice-champion de France Chambly, le Red Star a fait mieux que l'an passé, mais pas encore assez.

Il y a onze mois, il s'était incliné chez lui 6-2 face à des Camblysiens alors promus. Avant-hier, pour la 2e journée des interclubs nationaux, il a concédé sa première défaite sur la plus étroite des marges (3-5). Même s'il a toujours couru après le score, il n'est pas passé si loin du nul, avec ce deuxième simple hommes perdu en trois sets par Romain Eudeline face à Marin Baumann (21-15, 17-21, 14-21).

La marche était toutefois encore trop haute pour lui. « En fait, Martina Benesova s'est donné une entorse à la cheville gauche il y a une dizaine de jours et même si elle a tenu sa place, ça nous a obligés à modifier notre composition d'équipe, pointe le coordinateur sportif Peter Armstead. Ce n'est pas passé. J'ai trouvé Chambly moins fort, mais nous n'avons jamais vraiment été en mesure de l'inquiéter. Maintenant, si nous ne voulons pas que deux clubs se détachent, il va nous falloir aller chercher un résultat le 1er décembre à l'ASPTT Strasbourg ».

L'ASPTTS sur sa lancée

Après deux journées, Chambly et l'ASPTTS, qui ont fait le plein, mènent en effet le bal de concert. Avant-hier, les Strasbourgeois ont signé un 2e succès face à Grande-Synthe au terme d'une rencontre plus serrée - avec notamment deux victoires en trois sets - que ne l'indique le score (6-2).

Dans la poule 4 de N2, les trois clubs alsaciens ont connu des fortunes diverses. Victorieux lors de la 1re journée, le RSM 2 s'est incliné à domicile contre Étupes (3-5). « Nous avons donné la priorité à l'équipe 3, considérant qu'en N2, Sarreguemines resterait sûrement derrière, explique Peter Armstead. Sa défaite contre la Robertsau a confirmé nos prévisions, ce qui rend notre revers moins préjudiciable. Et notre équipe 3 réalise une bonne opération en s'imposant 5-3 contre Étupes 2. Elle prend de l'avance (Ndlr : elle est coleader de la poule 8 de N3 avec Bourg-en-Bresse) ».

Après sa défaite initiale contre l'ASPTTS 2 (6-2), la Robertsau s'est ressaisie à Sarreguemines où elle a remporté une victoire importante dans l'optique du maintien (6-2). Mention spéciale à la toute jeune Émilie Beaujean, qui a signé une perf contre Laura Lambert en simple (21-19, 21-17). La réserve postière s'est de son côté inclinée chez elle face à Jarville (3-5). Les multiples absences (Samson Gradt-Urban, Florine Leroy, Anthony Maio) qui ont perturbé les équipes 2 et 3 lui ont été fatales.

En Nationale 3, Village-Neuf poursuit sa balade de santé dans la poule 7. Déjà vainqueur de Metz 8-0 lors de la 1re journée, les joueurs de Daniel Phrasouvo ont, comme prévu, balayé sur le même score le repêché ostwaldois qui n'a pas gagné un set. Le CEBA Strasbourg a pour sa part tiré profit des blessures à l'ASPTTS 3 (toutefois renforcée par le double champion de France Jean-Frédéric Massias, qui a repris du service pour les besoins de la cause) pour y décrocher un nul précieux et s'installer seul dans le fauteuil de dauphin.

Enfin, l'ASL Robertsau 2, qui avait tenu l'ASPTTS 3 en échec en ouverture de la saison, a enregistré son premier échec à Metz (6-2). Mais elle peut nourrir des regrets, après avoir perdu cinq rencontres conclues en trois sets.

S.G.

 

 

 

 


 

 

Nos partenaires