CHAMPIONS 2017

Mulhouse soutient ses jeunes sportifs 

Nos stars : Alexis Berthomier - Maxime Obermeyer - Arnaud Merklé

A regarder la vidéo sur nos champions ici

LE 10 JUIN 2017 AU GYMNASE ERGMANN

TOURNOI INTERNE A 14H
ASSEMBLEE GENERALE A 17H 
Merci de vous inscrire ici ou par mail a info@rsmb.fr

 

 

CHAMPIONNAT D EUROPE JUNIORS A MULHOUSE

Au centre sportif de Mulhouse du 7 au 16 avril 2017. Venez soutenir l'équipe de France avec Arnaud Merklé.

vidéo à visionner ici

 

 

Fidèles au rendez-vous

 Les deux clubs alsaciens de N1A, le Red Star Mulhouse et l’ASPTT Strasbourg, ont frappé fort samedi lors de l’ouverture des interclubs nationaux et confirmé dans leurs poules respectives leur statut de candidats déclarés aux play-offs.
 
 

C’était attendu pour le Red Star, un peu moins pour l’ASPTTS : les deux clubs alsaciens de N1A, dispatchés dans deux poules différentes cette saison, sont revenus victorieux de leurs expéditions respectives en Bretagne et en Provence avant-hier pour la 1 re journée des interclubs nationaux par équipes.
« L’arrivée de Jean-Michel Lefort fait du bien »
Le RSM n’a pas fait de détails à Guichen où il s’est imposé en faisant respecter la hiérarchie des classements (6-2), excepté dans le mixte 1 où la paire Sébastien Bourbon/Julie Delaune a chuté en deux sets. Cette première victoire plutôt aisée (l’an passé, le RSM s’était incliné 5-3 en ces mêmes lieux) le met sur les bons rails. « L’arrivée de Jean-Michel Lefort fait du bien », souligne le capitaine du RSM Peter Armstead dont le groupe accueillera dans un mois, pour la 2e journée, l’épouvantail Bordeaux Saint-Bruno (avec Hongyan Pi). « Cette bonne entame était importante pour bien se placer dans cette poule. »
Pour l’ASPTTS, cette ouverture a encore été plus probante. Avec un effectif renouvelé aux deux tiers chez les hommes, le club postier est allé dominer Aix chez lui (5-3). « Une grosse performance », jubile le capitaine Julien Fuchs, vainqueur de son simple, mais battu de justesse en mixte avec Sashina Vignes (18-21 au 3 e set). « Gaétan Mittelheisser (l’international cadet recruté à Village-Neuf) avait une grosse pression sur les épaules pour son baptême du feu en N1A. Mais avec notre recrue polonaise Adam Cwalina qui a remporté ses deux rencontres, il a sorti un super match dans le double hommes. Marion Luttmann, de retour après une saison d’absence pour une rupture des croisés, s’est imposée dans le mixte avec Adam et est revenue brillamment. Tout le monde a marqué au moins un point. Gagner chez une des grosses écuries lance bien la saison. »
L’ASL Robertsau ne peut évidemment en dire autant dans la poule 1 de N1B. Privée d’Erwin Kehlhoffner, Julien Maio (blessés) et Aurélie Léchelle (absente), elle a concédé une défaite logique face au relégué de N1A, Créteil, et à son chef de file, le triple champion de France de simple Brice Leverdez (aligné cette fois uniquement en double).
Cette première journée a par ailleurs confirmé que la poule 4 de N2 serait très ouverte. Pendant que l’ASPTTS 2 allait chercher le nul à Dijon, le BC Wittenheim, promu, et le CEBA se neutralisaient dans le Haut-Rhin. « Sa recrue anglaise, Kelly Mead, était un ton au-dessus et a assuré deux points au CEBA », observe le capitaine du BCW 84 François Schmitt-Baagoe, « Mais les jeunes que nous avons intégrés ont été bien. Marjorie Leplat a rapporté deux points. Mateo Martinez et Sophie Bopp ont fait deux matches dans le double hommes et le mixte 1 perdus en trois sets. Le nul est logique. Mais on ne peut s’empêcher de penser qu’il y avait la place pour gagner. »
Village-Neuf démarre fort
En N3, les deux clubs bas-rhinois de la poule 8, Ostwald et l’ASL Robertsau 2, ont subi le même sort : défaite 7-1, respectivement à Jarville 2 et contre Metz Saint-Quentin. Sans sa recrue Carlos Borges (pas qualifiée), le BCO a mieux résisté que ne l’indique le score, avec deux revers en trois sets pour le double hommes et le mixte 1.
Dans la poule 9, l’ASPTTS 3 et Village-Neuf ont frappé fort en atomisant Dommartemont chez lui (8-0) et Nancy-Villers (7-1). Le V3F est même passé tout près du grand chelem, puisqu’il n’a concédé sa seule défaite (le double hommes) que 18-21 au 3 e set. Dans l’antre de l’un des favoris, Plombières, le Red Star 2 a sauvé l’essentiel en décrochant un nul équitable. « Le résultat est logique », confirme P. Armstead. « Notre seul regret, c’est la défaite de Samuel Rilinger qui souffrait d’une entorse de la cheville depuis la veille et a joué sur une jambe. »
S.G. "L'Alsace"

 

Nos partenaires