CLUB D EXCELLENCE

REPORTAGE FRANCE 3 ALSACE ici

9ème JOURNEE INTERCLUB

18 MARS 2017 AU PALAIS DES SPORTS

RSM - ISSY LES MOULINEAUX 5/3

RSM 2 - ASPTT STRASBOURG 4/4

RSM 3 - BOURG EN BRESSE 6/2

 

18 MARS AU PALAIS DES SPORTS MULHOUSE

 

 

Débuts timides

Pour la troisième année consécutive, le Red Star Mulhouse s'est mesuré au Lagardère Paris Racing, samedi, pour le compte de la première journée du championnat interclubs.

Romain Eudeline a gagné à l'arraché son simple contre Julien Tchoryk.

 

 

Pas d'internationaux d'envergure côté parisien, si ce n'est la Belge Marie Demy, rapidement sortie par Patty Stolzenbach (21-14, 21-13). Rien de très original non plus dans la composition des doubles, côté haut-rhinois.

Le renouvellement de l'équipe, avec les arrivées de Charlie Sehier et d'Inoki Theopilus, permet d'essayer plusieurs combinaisons, mais le capitaine du groupe, Christophe Grunfelder, a préféré opter pour du « classique ». « J'ai joué la carte de la sécurité, avec des paires qui ont déjà l'habitude de jouer ensemble », explique ce dernier, sur la réserve, s'attendant à un match nul du Red Star.

Mais cette stratégie a relativement bien fonctionné, hormis dans le double dames. Martina Benesova n'a encore jamais disputé un match au côté de Charlie Sehier, et de l'autre côté du filet, les adversaires (Laura Choinet/Audrey Fontaine) sont multiples championnes de France.

Lucas Corvée, la recrue du club parisien, a lui aussi donné du fil à retordre à l'équipe de Mulhouse.

« C'est bon pour le moral »

En simple, il parvient à faire échouer l'expérimenté Inoki Theopilus en trois sets, avant de récidiver en double, face à la paire Jean-Michel Lefort/Romain Eudeline. Les deux recrues du RSM rassurent en revanche, en double mixte. Peu de fautes directes, un jeu offensif : la fraîcheur de Sehier combinée à la maturité de Theopilus nous promet de belles rencontres à venir.

Le Red Star s'assure une petite victoire, qui aurait pu être moins serrée, au vu des rencontres à venir. Tout d'abord Chambly, en novembre, le vice-champion de l'Hexagone en titre. Puis un déplacement dans le Bas-Rhin, chez l'ASPTT Strasbourg, qui a également participé aux play-offs la saison dernière. « C'est bien d'avoir un capital victoire pour le moral. Les rencontres qui suivent seront accrochées, ce sera compliqué de prendre des points », prédit Christophe Saglio, le président du club.

Pierre Gusz

 

Nos partenaires