CLUB D EXCELLENCE

REPORTAGE FRANCE 3 ALSACE ici

9ème JOURNEE INTERCLUB

18 MARS 2017 AU PALAIS DES SPORTS

RSM - ISSY LES MOULINEAUX 5/3

RSM 2 - ASPTT STRASBOURG 4/4

RSM 3 - BOURG EN BRESSE 6/2

 

18 MARS AU PALAIS DES SPORTS MULHOUSE

 

 

Avec les honneurs

Sur le papier, la défaite paraît sévère. Dans les faits, six matchs sur huit se sont terminés en trois sets. Le Red Star s'incline 6-2 à la maison mais n'a pas à rougir.

 

 
Le palpitant est monté haut, pour Arnaud Merklé qui est allé au bout de ses forces pour tenter de décrocher une victoire face à Toma junior Popov. le Mulhousien s'est incliné, mais avec les honneurs.

Le maintien assuré, Christophe Grunfelder, le capitaine du Red Star, a choisi de jouer la ''carte jeunes'' jusqu'à la fin de la saison.

« Nous avons décidé de nous passer de nos étrangers. C'est un choix politique, budgétaire aussi, souligne-t-il. Faire jouer les jeunes nous permet de leur offrir de l'expérience. »

Merklé : « Mon coeur battait très vite »

Si la défaite 6-2 peut paraître sévère, le capitaine Grunfelder s'avoue satisfait de cette journée. « Nous avons eu de beaux matchs, très serrés, glisse-t-il. Nous n'avons pas à rougir. »

À commencer par Arnaud Merklé qui a donné du fil à retordre à son adversaire du jour, Toma junior Popov.

« Lui, est le meilleur français des 1998, moi, des joueurs nés en 2000, explique le sociétaire du Red Star. Nous sommes tous les deux champions d'Europe, chacun dans notre catégorie d'âge. J'appréhendais cette rencontre mais je savais qu'il était possible de le battre.

« Pour cela, je devais jouer à mon meilleur niveau et me montrer physiquement à 400 % ! »

Et Arnaud Merklé n'est pas passé loin du tout. Premier set, il commence très fort (6-2), mais Popov revient (13-13). Les échanges s'allongent et Popov l'emporte à un rien (17-21).

Les deux joueurs sont au coude à coude, en début de deuxième set. Les égalités pleuvent, puis Merklé prend subitement l'avantage (6-5 puis 15-6). Il conclut rapidement 21-12.

Les échanges s'allongent jusqu'à devenir incroyables. Le public est maintenu en haleine (16-16 puis 22-22). Mais Popov fait la différence (22-24). Merklé laisse s'échapper la victoire.

Des regrets ? Il n'en nourrit aucun. « Je n'étais vraiment pas loin, glisse-t-il à la fin de la partie. Mais mon coeur battait très vite, je me suis essoufflé. Je ne suis pas parvenu à me calmer. Dans le troisième set, j'ai fait de mauvais choix tactiques.

« Ma tête avait du mal à se concentrer. Je suis parvenu à revenir avec l'aide du public, il y avait une superbe ambiance, il m'a donné la force de continuer à jouer. C'est le premier match aussi serré que je dispute à domicile ! »

Le titre européen en mars prochain ?

Malgré la défaite au bout, la bataille qu'il a su livrer le réconforte. « Tous les sacrifices et le travail fournis à l'entraînement commencent à payer. Quand tu fais un match comme ça, tu te dis que tu ne fais pas tout ça pour rien », confie-t-il.

De bon augure pour les Europe qui se profilent d'ici mi-mars. En Pologne, Arnaud Merklé a un titre à défendre. « Je ressens un regain de motivation après ce match. Il faut que je maintienne ce niveau de jeu. Je vise le titre », glisse-t-il.

Hier, dans la salle annexe du Palais des Sports, Maxime Ziegler a livré le même type de combat face à Philip Shishov. Là aussi, les deux adversaires sont allés au bout du suspens, en trois sets. À la défaveur de Mulhouse, certes, mais avec la manière.

Emilie Jafrate

 

Nos partenaires