CHAMPIONS 2017

Mulhouse soutient ses jeunes sportifs 

Nos stars : Alexis Berthomier - Maxime Obermeyer - Arnaud Merklé

A regarder la vidéo sur nos champions ici

LE 10 JUIN 2017 AU GYMNASE ERGMANN

TOURNOI INTERNE A 14H
ASSEMBLEE GENERALE A 17H 
Merci de vous inscrire ici ou par mail a info@rsmb.fr

 

 

CHAMPIONNAT D EUROPE JUNIORS A MULHOUSE

Au centre sportif de Mulhouse du 7 au 16 avril 2017. Venez soutenir l'équipe de France avec Arnaud Merklé.

vidéo à visionner ici

 

 

Article du 8 février

Volant de sept

En l'absence de la Hollandaise Patty Stolzenbach, la Slovaque Eva Sladekova « montera » en équipe 1. La mission du Red Star Mulhouse à Chambly s'annonce presque impossible. Archives D.S.

 

 

La 7e journée des interclubs nationaux devrait permettre ce week-end aux deux clubs alsaciens du Top 12, l'ASPTT Strasbourg, leader invaincu de la poule 2, et le Red Star Mulhouse, 3e de cette même poule, d'en savoir plus sur leur avenir.

Il reste quatre journées, mais celle de ce week-end - la 7e - risque de peser lourd pour les deux clubs alsaciens du Top 12. Certes, elle n'a rien de capital pour une ASPTT Strasbourg qui a réussi le grand chelem jusqu'ici (6 succès). Mais elle s'annonce en revanche décisive pour un Red Star Mulhouse qui a déjà assuré son maintien et rêve désormais d'accompagner son voisin strasbourgeois en play-offs les 3 et 4 mai à Tours.

3e avec 4 succès et 2 défaites, le RSM, fort de trois victoires d'affilée, n'émarge qu'à deux points du dauphin et vice-champion de France en titre, Chambly, chez qui il se déplace précisément ce samedi (16 h) pour son 3e voyage d'affilée, après Fos-sur-Mer et le Lagardère Paris Racing. À l'aller au Palais des Sports, le club mulhousien, déjà assuré - au minimum - d'une 3e place dont il ne peut plus être délogé, s'était incliné de justesse 3-5. Son rendez-vous retour s'annonce encore plus compliqué. « Notre Hollandaise Patty Stolzenbach part aux championnats d'Europe de mixte en Russie et ne sera pas là », regrette le capitaine Christophe Grunfelder. « Nous allons faire monter Eva Sladekova. Avec Patty (81e mondiale), nos chances de réussir un coup à Chambly, pour le match le plus important du cycle retour, étaient énormes. Sans elle, c'est presque infaisable. Mais une rencontre n'est jamais jouée d'avance. On ne sait jamais. »

Ce duel entre Chambly et le RSM, qu'un revers contraindrait à une fin de saison en roue libre, sera suivi à la fois de loin et de très près par une ASPTT Strasbourg en déplacement à 18 h chez le 4e, Grande-Synthe, battu 6-2 à l'aller dans le Bas-Rhin. « Si nous gagnons et si Chambly bat Mulhouse, notre qualification sera mathématique », analyse le capitaine Julien Fuchs qui confiera la place d'étranger au Polonais Adam Cwalina. « Mais il faudra faire attention, car Grande-Synthe compte dans ses rangs Baptiste Carême, qui va se retrouver en face de Gaëtan Mittelheisser avec qui il vient de remporter le championnat de France de double à Saint-Brieuc, le demi-finaliste du simple hommes Mathieu Pohl et la finaliste du simple dames Marie Batomène. »

Dans la poule 4 de N2, l'ASPTTS 2, leader avec 5 victoires en 6 matches, se rend samedi à 16 h chez la seule équipe à l'avoir battue : Jarville, 5e avec... 1 seul succès. Son mot d'ordre ? « Revanche », sourit J. Fuchs. C'est dans le même état d'esprit que le RSM 2, 3e, se déplace sans Loïc Guétrot au même moment chez le dauphin Etupes, victorieux 5-3 à l'aller dans la cité du Bollwerk. Dans cette poule, le seul match à enjeu véritable se déroulera à 16 h à la Robertsau, 4e, qui reçoit le dernier Sarreguemines. L'ASLR entend confirmer son succès de l'aller (6-2) et valider son maintien.

Le duel des extrêmes pour Village-Neuf

En N3, le leader invaincu de la poule 7, Village-Neuf, devrait poursuivre son cavalier seul chez la lanterne rouge, Ostwald. À l'aller, le V3F s'est imposé 8-0 en remportant ses huit matches en deux sets. L'équipe du capitaine Daniel Phrasouvo se rend dans le Bas-Rhin avec le même objectif : « Ça se présente bien. Tom Wolfenden, qui fait son retour, vient d'être demi-finaliste du double hommes des championnats d'Angleterre. Loïc Mittelheisser n'a certes fait qu'un tour en simple aux « France », mais n'a perdu qu'en trois sets. Notre Suissesse Nicolas Ankli en a passé un aux nationaux suisses et notre Belge Jonathan Gillis (Ndlr : absent) vient d'être sacré vice-champion de Belgique de DH. En cas de succès, nous serons peut-être déjà qualifiés pour les barrages d'accession en N2. »

L'ASPTTS 3, 2e, effectue le court voyage chez le CEBA voisin, 4e, « pour gagner » (J. Fuchs). Mais l'équipe de Laurent Tailfer, qui avait arraché le nul à l'aller, espère partager une nouvelle fois les points. 5e et donc relégable, l'ASLR 2 vise la même chose contre Metz, 4e et vainqueur 6-2 à l'aller. Enfin, dans la poule 8 de N3, le RSM 3, 2e, tentera, malgré l'absence de Marjorie Leplat, de prendre sa revanche chez la réserve d'Étupes qui était venue s'imposer 5-3 au Palais des Sports.

S.G. + sur www. lalsace .fr Retrouvez les rencontres des équipes alsaciennes sur notre site internet.

 

 

 

 


Nos partenaires