CLUB D EXCELLENCE

REPORTAGE FRANCE 3 ALSACE ici

6ème JOURNEE INTERCLUB

7 JANVIER 2017

RSM - AIX EN PROVENCE  5/3

RSM 2 - LYON 4/4

RSM 3 - DIJON 4/4

 

BONNE ANNEE

Le RED STAR MULHOUSE BADMINTON vous présente ses meilleurs voeux pour 2017

INVITATION POUR LE 7 JANVIER  ICI

Article du 7 janvier

Grand bleu sur l'Alsace

En remportant leurs deux simples dames, la Hollandaise Patty Stolzenbach, ici en action,et sa partenaire tchèque Martina Benesova ont apporté leur écot à la belle victoire du Red Star Mulhouse à Fos-sur-Mer en Top 12. Archives Jean-Marc Loos

 

 

L'ASPTT Strasbourg, désormais seul leader de la poule 2 du Top 12 après sa victoire chez le vice-champion de France Chambly, et le Red Star Mulhouse, 3e et pratiquement assuré du maintien grâce à son succès à Fos-sur-Mer, ont profité samedi de la 5e journée des interclubs nationaux pour bien lancer la nouvelle année.

Pour les deux clubs alsaciens du Top 12, 2013 a débuté avant-hier par un grand sourire. L'ASPTT Strasbourg et le Red Star Mulhouse ont signé deux performances de choix en s'imposant respectivement chez le vice-champion de France Chambly et à Fos-sur-Mer (5-3) lors de la 5e journée, la dernière du cycle aller.

Pour le club strasbourgeois, ce succès a d'autant plus de signification que son rival oisien l'avait éliminé en demi-finale des play-offs 2011-2012 (5-1 en mai à Rochefort). Il lui permet à la fois d'infliger sa première défaite à Chambly, de poursuivre son grand chelem (5 victoires) et de prendre seul la tête de la poule 2. Tout bénéfice pour Julien Fuchs et ses troupes. « On a fait la différence sur les quatre doubles, notamment les deux mixtes que nous avons remportés alors que le score était de 3 partout. Nous espérions enlever deux ou trois simples. Nous n'en avons gagné qu'un, avec Sashina (Wignes-Waran, 42e mondiale) qui a battu l'Espagnole Beatriz Corrales, vice-championne d'Europe juniors (81e), en deux sets (21-14, 21-19). C'est un grand pas vers les play-offs. Nous allons essayer de garder notre première place. Ça fait deux ans que nous n'avons plus perdu en phase de poules. »

Le moral est également au beau fixe au RS Mulhouse dont la victoire à Fos - la deuxième de suite - a pratiquement validé le maintien. Avec deux succès et demi d'avance à mi-parcours sur des Fosséens rejetés à la 6e et dernière place, le RSM va pouvoir évoluer l'esprit libre. « Sur le plan mathématique, c'est une très belle affaire », convient le coordonnateur Peter Armstead, « Le trou est fait. Il faudrait une catastrophe industrielle pour que nous dilapidions notre avance. Notre but va être de rester à la 3e place et, pourquoi pas, d'embêter Chambly (2e), voire l'ASPTTS que nous recevrons. »

En Nationale 2, l'ASPTTS 2 a elle aussi frappé fort chez le leader Etupes, battu pour la première fois de la saison (5-3). Avec ce quatrième succès d'affilée, elle déloge le club doubiste (1) et se rapproche de son objectif : conserver le titre de champion de poule conquis l'an passé.

Dans le derby alsacien de cette poule 4, l'ASL Robertsau et le Red Star 2 se sont séparés sur un nul (4-4). Mention spéciale au cadet bas-rhinois Nathan Laemmel, double vice-champion de France minimes 2012, vainqueur sans discussion de Peter Armstead (21-13 21-12). « Je n'étais pas dedans, mais il a très bien joué », admet sportivement ce dernier, « Tous les matches étaient piégeux. Ce nul est un bon résultat. Nous avons 10 points à mi-saison. Nous en visons 20. Nous sommes dans les temps, mais il serait bien de faire un peu mieux au cycle retour. » Le RSM 2 reste troisième, juste devant une ASLR qui préserve son avance de trois points sur le dernier, Sarreguemines.

Village-Neuf n'a pas tremblé

La réserve robertsauvienne n'a en revanche pas pesé lourd chez elle face à l'intraitable leader de la poule 7 de N3, Village-Neuf (1-7), qui mène toujours un train d'enfer. Désormais 4e, l'ASLR 2 est à la lutte avec un autre club strasbourgeois pour éviter la 5e place synonyme de relégation.

Le CEBA, encore 2e il y a deux journées, a en effet perdu dans sa salle un duel important face à Metz (2-6) Après deux revers d'affilée, il se retrouve en difficulté au 5e rang. Une victoire dans trois semaines chez la lanterne rouge ostwaldoise lui donnerait de l'air. Une lanterne rouge qui a concédé à domicile un sévère 5e échec face au dauphin, l'ASPTTS 3 (1-7), même si elle aurait pu prétendre à mieux. La troisième formation postière est bien partie pour assurer la 2e place derrière l'intouchable V3F qu'elle est la seule à avoir freiné (4-4).

Dans la poule 8, le RSM 3 a créé la sensation de la journée, avec une victoire 5-3 chez le leader Bourg-en-Bresse. « Je suis content d'avoir insisté pour que notre jeune Slovaque Matej Hlinican soit là », se félicite Peter Armstead. « L'équipe est maintenant installée en haut de tableau et va pouvoir aborder sans pression une intéressante deuxième partie de saison, car elle a presque son maintien en poche. »

Stéphane Godin (1) Marie Zieringer, Marie Hoerth (ex-ASPTTS) et Mathieu Steinmetz (ex-CEBA) évoluent tous sous les couleurs d'Etupes, mais, comme leur partenaire Olivier Aymard, s'entraînent toujours à l'ASPTTS.

 

 

 

Nos partenaires