CLUB D EXCELLENCE

REPORTAGE FRANCE 3 ALSACE ici

6ème JOURNEE INTERCLUB

7 JANVIER 2017

RSM - AIX EN PROVENCE  5/3

RSM 2 - LYON 4/4

RSM 3 - DIJON 4/4

 

BONNE ANNEE

Le RED STAR MULHOUSE BADMINTON vous présente ses meilleurs voeux pour 2017

INVITATION POUR LE 7 JANVIER  ICI

Article du 28 janvier

Le premier grand chelem

Pour la première fois de la saison, les deux clubs phares du « bad » alsacien, le Red Star Mulhouse et l'ASPTT Strasbourg, ont réussi le carton plein samedi lors de la 6e journée des interclubs nationaux. Leurs six équipes se sont toutes imposées en Top 12, N2 et N3.

À trois reprises depuis le début 2012-2013, l'ASPTTS et le RSM avaient frôlé le grand chelem. Lors des 1re, 4e et 5e journées, les deux grands clubs alsaciens avaient signé à eux deux cinq victoires et un nul. Ils ont encore fait mieux ce samedi pour le 6e des 10 rendez-vous de la saison. Tous deux visaient trois succès pour leurs trois équipes. Mission accomplie et de belle manière !

Dans la poule 2 du Top 12, l'ASPTT n'a fait qu'une bouchée de la lanterne rouge Fos-sur-Mer (8-0). Sa 6e victoire lui permet de garder deux points d'avance sur son dauphin, le vice-champion de France Chambly, victorieux 6-2 de Grande-Synthe. « Nous savions que nous avions les moyens de remporter les huit matches. Même Teshana Vignes-Waran, qui ne s'était pas entraînée de la semaine à cause d'une blessure à un doigt, s'est imposée », détaille le capitaine Julien Fuchs. « Ce net succès confirme surtout que l'équipe a franchi un palier depuis l'an dernier. Les jeunes ont passé un cap. » De bon augure avant des phases finales pour lesquelles le club postier pourrait vite être officiellement qualifié. « Si Chambly bat Mulhouse lors de la prochaine journée, ce sera réglé. »

Sauf que le Red Star ne l'entend pas de cette oreille, lui à qui sa 4e victoire avant-hier au Lagardère Paris Racing (5-3) a offert son maintien. « Il n'est pas mathématique, pas plus que pour nos équipes 2 et 3, mais on voit mal comment il pourrait nous échapper dans les trois divisions », avance le coordonnateur Peter Armstead. « Pour la Une, l'objectif n°1 est atteint. Le 2e est toujours jouable. Nous voulions maintenir la pression sur Chambly avant de nous y rendre le 9 février. C'est le cas. L'ASPTTS, qui compte deux succès de plus et que nous recevrons le 23 février, me paraît intouchable. En revanche, je nous crois capables de faire un résultat à Chambly, malgré notre défaite chez nous à l'aller (3-5). Après cette 7e journée, nous saurons si nous pouvons encore songer aux play-offs. »

Dans la poule 4 de Nationale 2, l'ASPTTS 2 et le RSM 2 se sont donc également imposés, respectivement contre la Robertsau (8-0) et chez la lanterne rouge Sarreguemines (5-3). Les Mulhousiens ont ainsi rendu un fier service aux Robertsauviens. « Mais ça n'a pas été simple », indique P. Armstead. « Moi-même, j'étais malade et n'ai joué que pour éviter un forfait. Loïc Guétrot s'était blessé au tournoi de la Rob et n'était pas totalement remis. Sarreguemines est en difficulté tous les ans, mais s'en sort toujours. À la place de l'ASLR, je me méfierais. »

Village-Neuf entretient sa dynamique

En N3, le RSM 3 et l'ASPTTS 3 ont aussi atteint leur objectif prioritaire : le maintien. Dans la poule 8, les Mulhousiens, nets vainqueurs chez le dernier Besançon (7-1), talonnent toujours le leader Challes-les-Eaux. Idem pour l'équipe 3 postière, qui n'a laissé échapper que le double dames contre l'ASLR 2 et reste dans le sillage de Village-Neuf, vainqueur sur le même score (7-1) à Metz. Le V3F affiche cinq succès et un nul après six journées. « On maintient notre dynamique », se félicite le capitaine Daniel Phrasouvo, privé du voyage en Lorraine par une vilaine grippe.

Dans le derby bas-rhinois décisif pour le maintien, le CEBA Strasbourg a ôté ses dernières illusions à Ostwald à qui il a infligé sa 6e défaite en remportant trois des quatre rencontres conclues en trois sets (6-2). Si le BCO est définitivement condamné, le CEBA fait au contraire la bonne affaire du week-end et refile la 5e place à l'ASLR 2, de nouveau relégable. Le duel entre les deux clubs strasbourgeois, le 23 février à la Robertsau, sera capital.

S.G. TOP 12 poule 1 : Créteil - Bordeaux 5-3, Aulnay-sous-Bois - Issy-les-Moulineaux 4-4, Aix-en-Provence - Maromme 6-2. CLASSEMENT : 1. Issy-les-Moulineaux 15 (18) ; 2. Aulnay-sous-Bois 13 (4) ; 3. Bordeaux Saint-Bruno 12 (4) ; 4. Aix-en-Provence 11 (0) ; 5. Maromme 11 (- 10) ; 6. Créteil 10 (- 16). TOP 12 poule 2 : ASPTT Strasbourg - Fos-sur-Mer 8-0, Chambly - Grande-Synthe 6-2, Lagardère Paris Racing - Red Star Mulhouse 3-5. CLASSEMENT : 1. ASPTT Strasbourg 18 (26) ; 2. Chambly 16 (16) ; 3. Red Star Mulhouse 14 (- 2) ; 4. Grande-Synthe 9 (- 12) ; 5. Lagardère Paris Racing 8 (- 12) ; 6. Fos-sur-Mer 7 (- 16). NATIONALE 2 poule 4 : ASPTTS 2 - ASL Robertsau 8-0, Etupes - Jarville 6-2, Sarreguemines - RSM 2 3-5. CLASSEMENT : 1. ASPTTS 2 16 (20) ; 2. Etupes 16 (12) ; 3. RS Mulhouse 2 13 (10) ; 4. ASL Robertsau 10 (- 12) ; 5. Jarville 8 (- 12) ; 6. Sarreguemines 7 (- 18). NATIONALE 3 poule 7 : ASPTTS 3 - ASLR 2 7-1, Ostwald - CEBA Strasbourg 2-6, Metz - Village-Neuf 1-7. CLASSEMENT : 1. Village-Neuf 17 (36) ; 2. ASPTTS 3 15 (16) ; 3. Metz 12 (- 6) ; 4. CEBA Strasbourg 12 (- 6) ; 5. ASLR 2 10 (- 12) ; 6. Ostwald 6 (- 28). NATIONALE 3 poule 8 : Etupes 2 - Challes-les-Eaux 2-6, Morteau - Bourg-en-Bresse 5-3, Besançon - RSM 3 1-7. CLASSEMENT : 1. Challes-les-Eaux 16 (14) ; 2. RSM 3 15 (8) ; 3. Morteau 15 (8) ; 4. Bourg-en-Bresse 12 (10) ; 5. Etupes 2 8 (- 14) ; 6. Besançon 6 (- 26).

 

 

 

 

 

Nos partenaires