CLUB D EXCELLENCE

REPORTAGE FRANCE 3 ALSACE ici

9ème JOURNEE INTERCLUB

18 MARS 2017 AU PALAIS DES SPORTS

RSM - ISSY LES MOULINEAUX 5/3

RSM 2 - ASPTT STRASBOURG 4/4

RSM 3 - BOURG EN BRESSE 6/2

 

18 MARS AU PALAIS DES SPORTS MULHOUSE

 

 

« J'ai de la chance ! »

Du haut de ses 16 ans à peine, Arnaud Merklé a signé pour une nouvelle saison en Top 12, avec le Red Star Mulhouse. Sa deuxième au plus haut niveau français. Un niveau au sein duquel il a su se faire sa place.

 

 
Arnaud Merklé (à gauche), ici avec Nathan Robertson, a de grandes ambitions.

Son quotidien n'est de loin pas comme celui des ados de son âge. À 16 ans, Arnaud Merklé en a déjà fait, des sacrifices, pour espérer percer dans le monde du badminton. À commencer par quitter l'école pour suivre des cours par correspondance. « Je ne parlerais pas de sacrifices, je dirais plutôt que ce sont des choix », souligne-t-il.

Le badminton, Arnaud Merklé en est véritablement mordu. Il tapait ses premiers volants alors qu'il tenait à peine sur ses jambes. « C'est mon frère qui y a mis toute la famille », glisse-t-il. Lui, n'en a plus jamais décroché. Son coach, François Schmitt-Baagoe lui a inculqué la culture du haut niveau. Son second entraîneur, Inoki Theophilus, lui, l'aide à perfectionner son jeu.

En Top 12 à 15 ans

Il y a deux saisons, Arnaud Merklé intègre l'équipe ''une'' du Red Star. Celle qui évolue au plus haut niveau, dans le Top 12. « C'est ma deuxième saison seulement parce qu'il y a une limite d'âge fixée à 15 ans », précise-t-il.

Cette place en tant que titulaire avec ''les grands'', Arnaud la savoure. « C'est une aventure fantastique, glisse-t-il. Et à domicile, c'est encore plus incroyable. C'est un bonheur de jouer à la maison. Pour moi, c'est un moyen de donner au club tout ce qu'il m'a offert, après tout ce que tout le monde a déjà fait pour moi. J'espère un jour parvenir à les aider à gagner le championnat ! »

Même s'il était et qu'il reste d'ailleurs le plus jeune du groupe, Arnaud profite de l'expérience des plus anciens. L'équipe du Red Star lui a permis de grandir et de mûrir son jeu. Au départ, personne ne l'attendait au bout d'une victoire. Il a très vite fait parler le talent. Et engrangé de la confiance.

« Tous ont des petites attentions envers moi avant chaque match, explique le compétiteur. En fait, il n'y a jamais de mauvais match, avec cette équipe. Le club, en m'intégrant au Top 12, m'a donné une véritable opportunité.

« Et puis Nathan Robertson, qui est quand même vice-champion olympique, et Dicky Palyama, deux légendes du badminton, s'occupent de moi. Ils partagent leur expérience et m'aident à progresser. J'ai de la chance. »

Si la détermination fait sa force, le jeune athlète doit encore progresser dans le contrôle de ses émotions. « J'ai du mal à être calme et à fond en même temps. Si je suis trop calme, alors je n'y arrive pas... »

Les Mondiaux en novembre

Cette saison, sa meilleure performance reste cette place de finaliste, en mars dernier, au Yonex Dutch Junior. « C'est une compétition pour les moins de 19 ans. Les meilleurs joueurs du monde y étaient ! », précise-t-il. En individuel, Arnaud Merklé semble donc bien lancé pour percer. Il vient d'ailleurs d'apprendre sa qualification pour les championnats du monde à Bilbao, début novembre. Une compétition dont il compte bien revenir médaillé.

Émilie Jafrate

 

Nos partenaires